Le français à luniversité

Dans l’archipel des sciences humaines

Patrick Chardenet

Texte intégral

1Le temps est révolu où, pour les diplômés et les jeunes chercheurs, les débouchés étaient relativement stables, où la licence assurait un emploi et où la qualité du travail permettait d’avoir un poste à l’université ou dans un laboratoire de recherche. Les personnes qui évoluent dans le domaine des sciences humaines et sociales n’échappent pas au fait, et les départements de lettres et langues s’épuisent également devant le rétrécissement de l’employabilité dans le professorat scolaire. Se trouve questionnée l’épistémologie de la discipline, entre le récit de l’œuvre des Maîtres (ceux du passé et ceux en devenir), la description de la réalité et de ses transformations, sa modélisation par des artefacts schématiques, mais aussi son organisation. Les sciences humaines constituent au niveau mondial un vaste archipel : l’économie du savoir y est contrôlée à partir d’un nombre restreint de pôles, reliés entre eux par des moyens (crédits, postes, laboratoires, revues, etc.) et des symboles (identité, légitimité, influence). Ce système se montrera-t-il clos sur lui-même, ou bien résolument ouvert ? Nos disciplines sauront-elles permettre d’aborder ensemble les objets de recherche qui imposent une réflexion interdisciplinaire, comme l’innovation, les identités, les usages technologiques et le plurilinguisme, problématiques qui irriguent les activités professionnelles dans un monde ouvert, avec ses sources d’emploi potentiel ? La question est abordée dans ce numéro par Nicolas Gachon, en écho à des manifestations qui mobilisent les acteurs de la coopération universitaire.

2L’archipel comme figure du multiple et du lien, c’est aussi la métaphore des littératures éclatées, comme celles que met en valeur la revue Cultures Sud, dont les responsables commentent le projet de découvrir des talents francophones. C’est également ce vaste réseau mondial des experts-lecteurs, collaborateurs du bulletin Le français à l’université, auxquels nous distribuons les ouvrages que nous adressent les éditeurs et les enseignants-chercheurs afin qu’ils apportent leur point de vue, ce qui permet de constituer une cartographie savante entre le local et le global. Qu’ils en soient remerciés ! Que d’autres les rejoignent, enseignants-chercheurs ou étudiants-chercheurs.

Haut de page

Pour citer

Patrick Chardenet, Dans l’archipel des sciences humaines
Le français à l'université , 13-04 | 2008
Mise en ligne le: 03 février 2012, consulté le: 21 janvier 2019

Haut de page

Auteur

Patrick Chardenet

Du même auteur

Haut de page