Le français à luniversité

La séduction de la concurrence

Patrick Chardenet

Texte intégral

1L’enseignement supérieur est devenu comme jamais un facteur de développement touchant toutes les sphères d’activité professionnelle et tous les ressorts de l’économie dans un contexte de mondialisation et d’émergence de la société du savoir où l’apprentissage ne se limite plus aux murs et aux temps académiques. L’accélération de la décision et la « déterritorialisation » sont en marche, imposant une gouvernance de l’adaptation continue, ouverte et transparente, pour en garantir autant l’efficacité que l’équité. Protéger les patrimoines, mutualiser la recherche en activité, donner accès aux savoirs, transférer de l’ingénierie, c’est favoriser l’émulation plutôt que la concurrence qui s’installe en fait à partir de protections d’où elle peut se déployer, mettant le monde à l’épreuve du défi impossible de faire mieux. Séductrice, la concurrence détourne l’université de sa mission. Elle en devient aujourd’hui une représentation imposée et donc, par effet, le critère, avec pour enjeu une excellence bornée par sa norme. Mais s’agit-il de faire face à la concurrence ou de lui emboîter le pas en faisant entrer dans ce jeu impossible des gens qui ne bénéficient d’aucun moyen d’accès, d’aucune protection, ou plutôt d’élargir le socle vital de la connaissance ? L’université a toujours été un lieu de construction de la recherche et de l’enseignement libérés : fondatrices de l’institution dès le Moyen Âge, les corporations (universitates) s’affranchissent des normes de l’Église, qui dirigeait jusqu’alors l’enseignement; elles se font émancipatrices au XIXe siècle, lorsque Wilhem von Humbolt met en place un dispositif fondé sur la formation générale et l’appui de l’enseignement sur la recherche. L’université ne devrait-elle pas permettre aujourd’hui l’émergence d’une citoyenneté mondiale solidaire ?

2Dans ce numéro, Julia Vouillon présente une mise en œuvre de transfert de compétences en ingénierie de formation au Kenya, et Christine Develotte décrit la genèse et le fonctionnement d’un dispositif d’apprentissage partenaire à distance entre groupes d’étudiants de professorat de français et groupes d’apprenants. C’est dans ce type de pratique que se forme l’université du troisième millénaire.

Haut de page

Pour citer

Patrick Chardenet, La séduction de la concurrence
Le français à l'université , 15-02 | 2010
Mise en ligne le: 02 décembre 2011, consulté le: 18 mars 2019

Haut de page

Auteur

Patrick Chardenet

Du même auteur

Haut de page