Le français à luniversité

Les langues à l’université comme pratiques sociales

Patrick Chardenet

Texte intégral

1Quels rôles et quelles places tient le français dans les activités éducatives, scientifiques, économiques, politiques et culturelles ? En 14 colloques, les États généraux du français en Francophonie qui se sont déroulés du 4 juin au 22 octobre 2010, en Suisse1, nous rappellent que les organisations humaines, les administrations, les entreprises, les associations doivent assumer de manière explicite leurs politiques linguistiques. Laurent Gajo nous propose ici une base de réflexion pour un débat sur le multilinguisme dans la science.

2De la lecture à l'appropriation des connaissances, deux conditions sont posées : la compétence de lecture et la diffusion. Une des exigences des sociétés démocratiques complexes est d’augmenter les niveaux de compétence en les déconcentrant de pôles de pouvoir uniques. Ce qui est en jeu dans le processus mondial de production et de consommation des savoirs, c’est la maîtrise du langage et des langues dans leurs pratiques sociales diversifiées, et la maîtrise de l’accès dans un contexte concurrentiel transformé par la fluidité et la variété des échanges internationaux. Les formations universitaires peuvent-elles rester monolingues (cohérentes avec la langue principale d’éducation ou avec une seule langue internationale), ou doivent-elles s’ouvrir radicalement au multilinguisme ? Ce ne sont plus des questions marginales. Il y a là des décisions engageantes à prendre : construire des savoirs en plusieurs langues (ce n’est pas une problématique de handicap, mais un défi), mettre à disposition des connaissances dans des systèmes d’accès libres et ouverts (c’est abonder le corpus global multilingue). Le portail « Savoirs en partage » qui est présenté ici contribue à tout cela pour ce qui est de la langue française; la réflexion sur les filières universitaires francophones témoigne de l’intérêt pour ces questions et de leur impact sur les activités d’enseignement, de recherche et de production d’outils auxquelles doivent contribuer les départements universitaires de français et les centres universitaires d’enseignement des langues.

Haut de page

Pour citer

Patrick Chardenet, Les langues à l’université comme pratiques sociales
Le français à l'université , 15-04 | 2010
Mise en ligne le: 31 août 2011, consulté le: 17 juin 2019

Haut de page

Auteur

Patrick Chardenet

Du même auteur

Haut de page