Le français à luniversité

Explorer l’interculturel par la théâtralisation de contes et légendes du Québec

Haydée Silva

Texte intégral

1Cric, crac, les enseignants, parli, parlo, parlons; pour dans les yeux mettre des étoiles, allez donc faire un tour sur la Toile…

2Il était une fois quatre didacticiennes qui, au Québec et au Mexique, partageaient une passion pour le français langue étrangère et seconde (FLE/S), le théâtre, les contes et les légendes, la didactique de l’interculturel. De fil en aiguille, au gré d’heureuses rencontres, elles ont mis en place un projet dont les résultats sont désormais accessibles à tous ceux qui ont en commun cette passion.

3Naissance du projet
Le site Théâtralisation de contes et légendes du Québec est l’aboutissement de cette aventure collective. La plateforme en ligne, disponible gratuitement et en libre accès depuis décembre 2015, entend notamment combler les lacunes au plan du matériel et de la formation des (futurs) enseignants en ce qui concerne l’enseignement de la culture québécoise, et plus spécifiquement l’exploitation théâtrale en classe de FLE/S de contes et légendes du Québec; soutenir la formation des (futurs) enseignants de FLE/S en littératie médiatique multimodale; proposer des pistes d’exploitation concrètes et clés en main; offrir un répertoire diversifié d’activités ludiques; concourir à l’amélioration de la compétence interculturelle; et favoriser le développement de l’identité plurilingue et pluriculturelle des apprenants.

4Mais revenons au commencement… Dans le cadre de la semaine de la francophonie organisée à Guadalajara en 2012 avec le soutien de l’Association internationale d’études québécoises et la Délégation générale du Québec au Mexique, Valérie Amireault, chercheuse de l’Université du Québec à Montréal spécialisée dans la question de l’interculturel dans le domaine de la didactique des langues et des cultures, a été invitée à animer une formation à l’université de Guadalajara. Elle y a rencontré Soline Trottet, enseignante chargée à l’époque de la mobilité académique et de cours de didactique des langues dans cette université mexicaine. Ensemble, elles ont bâti un premier projet, qui leur a permis de mettre en scène, avec des étudiants mexicains, la légende québécoise de La Chasse-galerie.

5La participation enthousiaste des jeunes a conduit Valérie Amireault et Soline Trottet à envisager de poursuivre et d’élargir leur collaboration, afin de partager avec le plus grand nombre cette exploration de l’univers du théâtre et des contes et légendes du Québec. L’équipe a alors accueilli deux nouveaux membres : Haydée Silva — professeure de didactique des langues à l’Université nationale autonome du Mexique et spécialiste du jeu — et Nathalie Lacelle — professeure à l’Université du Québec à Montréal et experte en littératie médiatique multimodale1. Le groupe de travail Québec-Mexique a accepté en juillet 2013 de financer cette initiative, qui a également reçu le soutien de l’Université nationale autonome du Mexique et du Fonds mondial pour l’enseignement du français.

6La plateforme Théâtralisation de contes et légendes du Québec
Grâce au travail réalisé entre 2013 et 2015, la plateforme Théâtralisation de contes et légendes du Québec propose aujourd’hui une formation en ligne à l’exploitation des ressources théâtrales et transmodales pour aborder les contes et légendes québécois en classe de FLE/S. Organisée en trois capsules indépendantes, mais complémentaires (Contes et légendes; Transmodalisation; Théâtre), elle présente aux enseignants des pistes d’exploitation clés en main permettant de réaliser en classe des activités de théâtralisation de contes et de légendes du Québec. L’ensemble est conçu de façon à permettre, voire à encourager, des parcours singuliers, en fonction des besoins et des intérêts de chaque utilisateur.

7Chaque capsule inclut à son tour trois sections : « Vue d’ensemble », « Boîte à outils » et « Activités pour la classe ». La première section a pour but de présenter de manière synthétique les enjeux de la capsule concernée, en présentant ses objectifs majeurs, les principales compétences sollicitées, le cadre théorique et notionnel de référence et une bibliographie thématique. La seconde réunit des ressources électroniques destinées à approfondir le contenu de la capsule correspondante. La troisième regroupe des activités de préparation, de réalisation et d’intégration, sous la forme de fiches pédagogiques et de matériel reproductible pouvant être directement utilisés en classe.

8L’onglet « Ressources documentaires » donne quant à lui accès à une vingtaine de jeux spécifiquement conçus pour favoriser l’exploitation ludique des contes et légendes, tout comme à un parcours guidé complet et à un répertoire de plus d’une centaine de ressources bibliographiques.

9Points forts de la plateforme
Issue d’une expérience biculturelle de terrain et d’un travail collaboratif harmonieux, la plateforme Théâtralisation de contes et légendes du Québec a pour elle plusieurs atouts. Le premier d’entre eux réside sans doute dans la diversité des éléments thématiques qui la composent (contes et légendes, transmodalisation et théâtre, toujours avec un accent particulier sur le Québec), mais surtout dans leur conjonction à géométrie variable, qui permet à chaque utilisateur de s’approprier à sa guise une vaste panoplie de ressources. Il convient à ce propos de souligner que si les ressources proposées ont été choisies dans le but de valoriser le riche patrimoine des contes et légendes québécois, elles sont facilement adaptables à tout autre horizon culturel, d’autant plus qu’elles renvoient souvent à des références plus largement francophones, voire universelles.

10Cet usage personnalisé est favorisé par l’équilibre délibéré entre apports théoriques et pistes pratiques. Ainsi, un exemple concret de mise en application est exhaustivement illustré par le parcours guidé sur La Chasse-galerie qui reprend, en l’enrichissant, l’expérience qui se trouve à l’origine du projet : sur 142 pages, le lecteur découvre pas à pas la démarche pédagogique, qui va de la découverte et l’analyse de la légende à son montage et à sa représentation, en passant par le travail de transmodalisation. De nombreuses annexes et une bibliographie sélective complètent ce document.

11Les pistes pratiques suggérées font souvent appel aux technologies de l’information et la communication — tel est le cas, par exemple, de l’activité de transmodalisation basée sur le logiciel gratuit Thinglink, mais peuvent également être mises en œuvre avec des moyens plus classiques, auprès de publics variés (enfants, adolescents, adultes; apprenants débutants, intermédiaires ou avancés), pour un travail individuel ou collectif, sur une seule séance ou dans le cadre d’un projet de longue haleine.

12Conçue pour être utilisée comme support de formation de formateurs, mais aussi comme répertoire de ressources pour l’enseignant, voire comme support directement utilisable en classe, la plateforme est, de plus, émaillée de propositions pratiques souvent marquées par le jeu : ainsi, la vingtaine d’activités ludiques spécifiquement créées dans le cadre de ce projet vise un large public, dès le niveau A1; chacune indique en détail, corpus et matériel imprimable à l’appui, la démarche à suivre pour travailler les différents volets abordés au fil des capsules.

13La place accordée à la transmodalisation retient elle aussi l’attention, à l’heure où les réflexions sur la littératie médiatique multimodale nous rappellent que tout message s’appuie sur un vaste ensemble de processus sémiotiques. Aider les formateurs à accompagner le développement de stratégies de transmodalisation, afin de permettre aux apprenants de naviguer avec succès entre divers modes sémiotiques (image, son, gestuelle, parole…) est un enjeu majeur de la plateforme.

14Nous l’avons semé, nous l’avons vu fleurir. Le site étant terminé, nous allons le replacer sous l’arbre où nous l’avons trouvé.

Haut de page

Notes

1 Ont également participé à la réalisation finale Ève Gladu et Renaud Allard, assistants de recherche; tout comme René Saint-Pierre, professionnel de recherche.

Haut de page

Pour citer

Haydée Silva, Explorer l’interculturel par la théâtralisation de contes et légendes du Québec
Le français à l'université , 21-01 | 2016
Mise en ligne le: 14 mars 2016, consulté le: 25 août 2019

Haut de page