Le français à luniversité

Théâtre et langue(s) : interactions, créations, perspectives

Alain Cyr Pangop Kameni

Référence de l'oeuvre:

Ahr, Sylviane (coord.), (2011), Théâtre et langue(s) : interactions, créations, perspectives, Synergies France, numéro 8, Revue du Gerflint, Sylvains les Moulins (France), 158 pages.

Texte intégral

Image1

1L’étude des rapports théâtre/langue(s) est fréquent en francophonie. Mais ce numéro de Synergies France que coordonnent S. Ahr et S. El Harmassi l’aborde autrement, en faisant ressortir les interactions, les créations et les perspectives pour la classe et la formation. La revue s’organise en cinq rubriques. Dans la première, qui positionne le théâtre entre tradition et innovation, V. Kablan Adiaba montre que les effets d’oralité qui sont des signes d’innovation dramatique dans Assémien Dehylé roi du Sanwi de Bernard Dadié problématisent le pouvoir africain traditionnel. À sa suite, B. Ferrier dévoile comment les adaptations du conte français au théâtre contemporain de jeunesse initient la réécriture en palimpsestes d’un genre motivé par une approche allégorique du réel, le jeu et une émotion archaïque.

2Avec la deuxième rubrique, qui présente une écriture théâtrale multiforme, W. Wolowski repère dans Appel de personne à personne de François Billetdoux un cocktail intermédial/interartial de théâtre, de musique, d’ornithologie et de communication. Pareillement, A. Ledwina signale une hybridation générique dans L’Éden cinéma de Marguerite Duras, où le mélange théâtre-récit-cinéma invente une langue nouvelle. É. Van Haesebroeck démontre qu’en faisant entendre la théâtralité de l’écriture dans Homme sans but et Comme un chant de David, Claude Régy utilise à la fois les modes de transposition « scriptocentrique » et « phonocentrique » pour bâtir un théâtre résistant, à la limite du terrorisme, proche de l’essence du recueillement.

3La troisième rubrique table sur une pédagogie aux approches renouvelées. Ici, S. Dardaillon revient sur le théâtre contemporain de jeunesse, dont le répertoire constitué depuis les années 80 en France mène les médiateurs adultes, c’est-à-dire les enseignants, à la rencontre d’une nouvelle théâtralité. La professionnalisation des enseignants-débutants est au centre de l’article de S. Fontaine, qui puise ses arguments d’une expérience de formation au jeu théâtral pour des professeurs d’école titulaires première année en France. C. Ailloud-Nicolas, qui s’interroge sur la possibilité d’un enseignement de la dramaturgie dans les classes de collège et de lycée, postule la transformation d’une démarche artistique en activités didactiques au sein d’un laboratoire dramaturgique en classe de français. Pourquoi et comment travailler la tragédie grecque au collège ? F. Ravez y répond sur la base des expériences de collégiens pouvant les amener à percevoir l’intérêt du théâtre antique et sa modernité, à construire des compétences et à s’approprier des œuvres essentielles du patrimoine occidental.

4L’entrée dans l’univers des signes par la pratique théâtrale meuble la quatrième rubrique. Le témoignage de M. Benintendi-Simond y questionne les alliances entre langues, cultures et théâtres, à partir de sa propre démarche pédagogique visant l’apprentissage du langage chez le jeune enfant. P. schmitt étudie dans la pièce de « théâtre dansé en langue des signes » Les Survivants l’interaction sourds/entendants comme enjeu des créations en langue des signes, à l’intersection de l’anthropologie linguistique, des « deaf studies » et des « performance studies ».

5La cinquième rubrique fixe le théâtre au carrefour des apprentissages linguistiques et culturels. Là, L. Parisse dégage des pistes théoriques et pratiques pour l’enseignement théâtral des « dramaturgies contemporaines de la parole » en FLE. L’atelier dramatique interuniversitaire en FLE autour des œuvres L’école du Diable d’Éric- Émmanuel Schmitt et Collier d’Hélène de Carole Fréchette permet à I. Bernard d’élaborer le bilan et les perspectives de la didactique du théâtre comme expérience multidimensionnelle, ludique et citoyenne dans les universités jordaniennes. À partir d’une approche interculturelle et des résultats d’une enquête de lecture, P. M. Ngo Mbaï confronte les représentations sociales et l’impact de l’implicite linguistique et culturel dans Trois prétendants…un mari, de Guillaume Oyono Mbia.

6La dernière rubrique de la revue, à part comme son nom l’indique, affiche des propos de médiateurs de théâtre, comme pour conclure cette édition-guide analytique qui indique la vitalité de l’art théâtral contemporain et à même d’aider à dynamiser l’enseignement du français langue maternelle, étrangère ou seconde.

7Édition en ligne : http://ressources-cla.univ-fcomte.fr/gerflint/France8/france8.html

Haut de page

Pour citer

Alain Cyr Pangop Kameni, Théâtre et langue(s) : interactions, créations, perspectives
Le français à l'université , 17-04 | 2012
Mise en ligne le: 12 février 2013, consulté le: 18 mars 2019

Haut de page