Le français à luniversité

Didactique de la lecture, de la maternelle à l'université

Saadia Aoudry

Référence de l'oeuvre:

Goigoux, Roland et Marie-Christine Pollet (dir.), (2011), Didactique de la lecture, de la maternelle à l’université, coll. « Recherche en didactique du français », Presses universitaires de Namur, Namur, 266 pages.

Texte intégral

Image1

1Cet ouvrage réunit 10 articles de chercheurs français, belges, canadiens et suisses abordant sous différents aspects la problématique des pratiques d’enseignement et des processus d’apprentissage de la lecture selon un continuum, de la maternelle à l’université.

2L’ouvrage débute par deux articles présentant une étude des pratiques des enseignants des écoles maternelles et des cours préparatoires ; dans l’un, V. Boiron examine comment le parcours littéraire peut contribuer à la construction des jeunes élèves. Le second article est celui de M. Jaubert et M. Rebière, qui étudient les pratiques d’enseignement au cours préparatoire en se basant sur la formation dispensée aux futurs enseignants et la « lecture-découverte ».

3Après les premiers apprentissages, les pratiques de lecture portent sur la littérature et sur les articles de presse ou de vulgarisation. Six articles soulignent la diversité des pratiques, des démarches et des supports de la lecture fondée sur l’interprétation à la lecture documentaire. Ainsi, P. Sève étudie comment les jeunes lecteurs se servent de leurs connaissances culturelles pour aborder une œuvre littéraire et effectuer leur lecture. M. Dispy pose le problème des maîtres qui méconnaissent les concepts d’implicite et d’inférence et propose de les sensibiliser, puis de les initier aux différents cas d’implicite. C. Battistini, elle, s’intéresse au désir de littérature des élèves et propose une démarche basée sur des échanges interprétatifs qui consiste à alterner temps de lecture, d’écriture et de discussion et à exercer leur créativité interprétative. J. Emery-Bruneau aborde la conception de la lecture littéraire et met de l’avant l’impact des conceptions et pratiques de la lecture littéraire des futurs professeurs sur leurs intentions didactiques. Elle propose des pistes pour former des « sujets-lecteurs-enseignants ». J. Crinon et B. Marin s’intéressent à la lecture de textes documentaires sur support informatisé et sur support papier et proposent un outil informatique d’aide à la compréhension des textes. Enfin, M. Lebrun et N. Lacelle suggèrent d’exploiter une « didactique de la littéracie médiatique critique » pour développer la compétence à la lecture et l’expression multimodales. Elles proposent des pistes didactiques à deux perspectives : sémiotique et pragmatique.

4Enfin, la dernière partie de cet ouvrage regroupe deux articles portant sur les pratiques de lecture-écriture dans l’enseignement supérieur. C’est le concept de « littéracie universitaire » qui est évoqué ici. M. Crahay se penche sur la question des pratiques de lecture attendues en début de formation universitaire, notamment dans l’apprentissage des discours scientifiques. Et dans le dernier article, S. Melo-Pfeifer propose une approche didactique de la lecture en langue étrangère centrée sur la reconnaissance de l’étudiant en tant qu’acteur social.

Haut de page

Pour citer

Saadia Aoudry, Didactique de la lecture, de la maternelle à l'université
Le français à l'université , 17-02 | 2012
Mise en ligne le: 09 mai 2013, consulté le: 19 juin 2019

Haut de page

Auteur

Saadia Aoudry

École nationale d'agriculture de Meknès (Maroc)

Du même auteur

Haut de page