Le français à luniversité

Présences haïtiennes

Philippe Bernard

Référence de l'oeuvre:

Bouffartigue, Sylvie, Christiane Chaulet Achour, Dominique Fattier et Françoise Moulin Civil, (dir.), (2006), Présences haïtiennes, CRTF et CICC, Université de Cergy-Pontoise, Cergy-Pontoise, 456 pages.

Texte intégral

Image1

1Ce colloque a abordé plusieurs aspects : linguistique (l’utilisation du créole et du français en littérature haïtienne), historique (une approche attentive des représentations fictionnelles des figures emblématiques d’Haïti), sociologique (les écritures féminines et les nouveaux talents romanesques haïtiens) et comparatiste (interrogations sur les influences voisines, Antilles françaises et hispaniques). Il a célébré à sa façon le bicentenaire d’Haïti en se focalisant sur la production littéraire de ce pays. Les actes de ce colloque, efficacement organisé par le comité scientifique, offrent une excellente matière à réflexion sur les précieuses présences haïtiennes. On remarquera l’intervention d’Yves Chemla (« Edgar La Selve et Haïti ») sur le regard voyageur-voyeur, propre à la fin du XIXe siècle et fait pour servir les intérêts colonialistes. Marie Frémin, qui a fait des interventions de grande qualité lors du colloque, offre également une analyse fine du roman d’Évelyne Trouillot Rosalie l’infâme. On s’attachera aux deux « perspectives » finales très complémentaires de Rafael Lucas et Jean Jonassaint, qui ouvrent généreusement des voies de recherches captivantes. Par contre, on pourra laisser de côté l’article indigent sur le roman À l’angle des rues parallèles de Gary Victor. Celui-ci est assurément aujourd’hui un écrivain majeur à Haïti (Frankétienne étant hors catégorie, évidemment !), mais la lecture de son œuvre romanesque et surtout celle de ce livre si particulier nécessite une bonne connaissance du contexte politique local afin qu’on puisse en apprécier toute l’ironie.

Haut de page

Pour citer

Philippe Bernard, Présences haïtiennes
Le français à l'université , 13-03 | 2008
Mise en ligne le: 09 février 2012, consulté le: 17 juin 2019

Haut de page

Auteur

Philippe Bernard

Collège Charles III (Monaco)

Du même auteur

Haut de page