Le français à luniversité

Dictionnaire pratique du CECR

Cécile Bruley

Référence de l'oeuvre:

Robert, Jean-Pierre et Evelyne Rosen, (2010), Dictionnaire pratique du CECR, coll. « Parcours enseignement », Ophrys, Paris, 371 pages.

Texte intégral

Image1

1Le projet et les auteurs
À la suite de l’élaboration et de l’édition du Cadre européen commun de référence pour les langues1 (désormais CECR), puis de sa diffusion, les questions suscitées par cet ouvrage sont nombreuses. Sans prétendre répondre à toutes, le Dictionnaire pratique du CECR et avec son titre long Pour un CECR accessible à tous les professeurs de langues. Avec un glossaire des termes-clés en 13 langues, peut sans conteste apporter des éclairages avertis en la matière. En effet, les auteurs de ce dictionnaire ont souhaité répondre à deux objectifs en réalisant ce projet : expliciter les nouvelles orientations formulées dans le CECR et montrer le passage de la théorie à la pratique, et ce, concrètement, à travers la rubrique « Illustration ». Quant à ses auteurs, Jean-Pierre Robert, attaché linguistique à l’étranger (notamment dans les pays arabes), est auteur de plusieurs dictionnaires (à titre d’exemple : le Dictionnaire pratique de didactique du FLE) et de méthodes de français langue étrangère. Evelyne Rosen, maître de conférences en didactique des langues et des cultures à l’Université Lille 3, est quant à elle reconnue comme l’une des expertes du sujet, ayant consacré plusieurs titres à l’explication du CECR (notamment Le point sur le CECR).

2La structure de l’ouvrage
Le cœur de ce dictionnaire est constitué d’un ensemble de 150 articles (en commençant par l’entrée « Action » jusqu’à « Utilisateur ») proposant des définitions de concepts-clés du CECR avec des explications théoriques clairement rédigées (souvent en plusieurs points avec des références bibliographiques à consulter par rapport à l’entrée explicitée) et suivis d’une rubrique « Illustration », comme des analyses d’extraits de manuels scolaires, des extraits du CECR, de programmes officiels, des présentations d’ouvrages, des expériences, des témoignages, etc.

3À la fin de l’ouvrage, un glossaire des termes-clés du CECR est proposé en 13 langues (du français vers l’allemand, l’anglais, le catalan, le chinois, le coréen, l’espagnol, le finnois, le grec, le hongrois, l’italien, le japonais, le polonais, le portugais). Il comprend environ 200 entrées et est indéniablement un outil très utile pour les enseignants de plusieurs langues vivantes, pour les chercheurs didacticiens en langue étrangère, qui souhaiteraient circuler ou naviguent déjà entre plusieurs langues, plusieurs versions du CECR et des ouvrages théoriques rédigés dans diverses langues. La bibliographie et la sitographie riches illustrant spécifiquement la thématique du CECR sont également une ressource précieuse pour les lecteurs. L’ouvrage se termine par un index des notions, qui permet une lecture ciblée en fonction des recherches, des questions de chacun.

4Les utilisateurs de ce dictionnaire
Ce dictionnaire s’adresse à un large public, à savoir tous les enseignants de langues vivantes, tant au lecteur découvrant le CECR qu’au fin connaisseur du texte. Cet ouvrage peut être lu de manière linéaire afin de découvrir ou de mieux comprendre le CECR ou bien être consulté ponctuellement en fonction des questionnements de chaque lecteur.

Haut de page

Notes

1 Conseil de l’Europe, (2001), Cadre européen commun de référence pour les langues — apprendre, enseigner, évaluer, Paris, Didier.

Haut de page

Pour citer

Cécile Bruley, Dictionnaire pratique du CECR
Le français à l'université , 18-01 | 2013
Mise en ligne le: 09 mai 2013, consulté le: 20 mars 2019

Haut de page

Auteur

Cécile Bruley

Université Sorbonne Nouvelle — Paris 3 (France)

Du même auteur

Haut de page