Le français à luniversité

Présences du mythe, Ponts/Ponti no 7

Assia Belhabib

Référence de l'oeuvre:

Nissim, Liana, (dir.), (2007), Présences du mythe, Ponts/Ponti. Langues, littératures, civilisations des pays francophones, no 7, Cisalpino. Istituto Editoriale Universitario – Monduzzi Editore, Milan, 296 pages.

Texte intégral

Image1

1Le numéro 7 de la revue Ponts s’intitule « Présences du mythe ». Cette publication à caractère pluridisciplinaire, où romanciers, dramaturges, poètes et universitaires sont conviés à libérer la dimension mythique en littérature, est composée de quatre parties. Le premier volet réunit quatre essais dédiés au thème majeur des présences du mythe comme principe fondateur de la diversité des cultures en territoires francophones. De l’univers poétique du Belge Paul Mathieu, qui s’engage sur les pas de Senghor dans l’itinéraire africain, à l’initiation religieuse inaugurée par le romancier malien Seydou Badian, l’expérience scripturale, aussi différente qu’elle soit selon les auteurs et les pays, propose une rencontre sereine des cultures occidentale et africaine. Le Québécois d’origine libanaise Wajdi Mouawad foule la scène théâtrale, qu’il considère comme un « antidote à l’exil ». Identité(s) et origine(s) sont revisitées sous le prisme déformé du mythe d’Œdipe comme révélateur de l’imperfection de la réalité humaine. L’écrivaine Dominique Ranaivoson souhaite situer Madagascar sur la cartographie identitaire. Difficile de balayer les vents des géographies avoisinantes et, avec eux, l’influence culturelle des uns et des autres. Entre mythes traditionnels et héritages du conte oral, la frontière est ténue. L’unique essai de la deuxième partie, « Études linguistiques », tente de dialoguer avec la langue des banlieues françaises à partir du récit beur de Mehdi Charef, écrivain et cinéaste d’origine algérienne. Une étude sociolinguistique qui souligne, si besoin est, que la langue des cités a largement conquis le territoire littéraire. La troisième partie est une récréation poétique offerte grâce aux inédits de Paul Mathieu, de Habib Tengour et de Sylvie Kandé. Enfin, une dernière partie, « Notes de lecture », dresse un état des lieux en linguistique et en francophonie du monde, présenté dans sept rubriques. Cette longue annexe constitue un allié précieux des amateurs de revues et d’ouvrages consacrés à cette question et publiés entre 2004 et 2007 ; ils trouveront ici une description circonstanciée du texte recherché.

Haut de page

Pour citer

Assia Belhabib, Présences du mythe, Ponts/Ponti no 7
Le français à l'université , 13-03 | 2008
Mise en ligne le: 09 février 2012, consulté le: 13 décembre 2017

Haut de page

Auteur

Assia Belhabib

Université Ibn Tofaïl (Maroc)

Du même auteur

Haut de page