Le français à luniversité

Nationalités, mondialisation et littératures d’enfance et de jeunesse

Assia Belhabib

Référence de l'oeuvre:

Huber, Bernard et Guy Missodey (dir.), (2007), Nationalités, mondialisation et littératures d’enfance et de jeunesse. Actes des Journées scientifiques de Lomé (Togo), 21 et 22 novembre 2005, Éditions des Archives contemporaines, Paris, 160 pages.

Texte intégral

Image1

1Les actes des premières journées scientifiques du réseau de chercheurs Littératures d’enfance, intitulés Nationalités, mondialisation et littératures d’enfance et de jeunesse, sous la direction de Bernard Huber et de Guy Missodey, sont un état des lieux de la place qu’occupe la littérature de jeunesse dans le panorama international. Pour rendre l’ensemble accessible à tous, on a réparti en trois volets les contributions de spécialistes, de chercheurs et d’universitaires du Sud et du Nord. Une première partie, consacrée aux approches dites générales, s’attache aux questions urgentes de la mondialisation et de la territorialisation. Elle met en exergue une thématique plurielle et récurrente, qui s’appuie sur l’étude de cas : l’enfance, par-delà son caractère interculturel, est soumise au diagnostic de la victimisation, de la différence dans l’éducation des garçons et des filles, et de l’héritage de l’oralité dans la littérature de jeunesse subsaharienne. La deuxième partie réunit deux études, consacrées au Maroc pour la première, au Québec pour la seconde. Ces deux contrées sont éloignées sur le plan géographique, mais elles accordent la même attention à la citoyenneté, au patriotisme, à l’environnement et au dialogue. La dernière partie, plus résolument historique, ramène le lecteur au temps de la colonisation et fait le point sur l’apparition de la fantasy, genre inédit proche du conte. Quoiqu’elle ait été largement controversée, la fantasy a su s’imposer dans le paysage naissant de la littérature de jeunesse de l’Europe du XIXe siècle.

2Cet ouvrage, très bien documenté, sérieux et analytique, est une contribution scientifique nécessaire à une meilleure connaissance de la littérature de jeunesse, compte tenu de l’évolution de celle-ci, au fil des époques, dans les pays de l’espace francophone.

Haut de page

Pour citer

Assia Belhabib, Nationalités, mondialisation et littératures d’enfance et de jeunesse
Le français à l'université , 13-02 | 2008
Mise en ligne le: 15 mars 2012, consulté le: 19 janvier 2019

Haut de page

Auteur

Assia Belhabib

Universite Ibn Tofaïl (Maroc)

Du même auteur

Haut de page