Le français à luniversité

Regards sur la poésie du XXe siècle. Tome 1

Ghada Ghatwary

Référence de l'oeuvre:

Fels, Laurent, (dir.), (2009), Regards sur la poésie du XXe siècle. Tome 1, Presses universitaires de Namur, Namur, 578 pages.

Texte intégral

Image1

1À Namur, petite ville belge reconnue pour sa Maison de poésie, on vient de publier Regards sur la poésie du XXe siècle (collection « Études et Essais »). Cet ouvrage volumineux (578 pages) constitue « le premier tome d’une série » consacrée à la poéticité du siècle « le plus paradoxal » de notre histoire. Riche en notes explicatives, biographiques et référentielles, cet essai présente 32 poètes du monde entier, dont certains ont vu naître le XXe siècle (Cendrars, Jouve). D’autres l’ont vécu intensément (Char, Reverdy), d’autres encore l’ont vu mourir (Jaccottet, Hons). Ces poètes sans frontières, francophones de naissance (Perse, Char), francophiles par choix (Stétié, Thiry) ou même ignorants de la langue de Molière (Joyce, Eliot), ont tous marqué le champ poétique par leurs prosodies et leurs visions. Essayant de percer les secrets du monde et de l’être, ils se sont mis à les révéler d’une manière tantôt hermétique (Stéphan, Barbu), tantôt limpide (Prévert, Guillevic), mais toujours troublante (Hikmet, Michaux). Quant aux 32 regards (ceux des chercheurs, des spécialistes, des écrivains) qui les dissèquent, ils nous offrent une multiplicité d’approches : stylistiques (Celan, Migozzi), biographiques (Vergniaud Etienne, Davertige), critiques (Miron, Chappaz), analytiques. Certains de ces spécialistes remettent en question la relation duelle peinture-poésie (Noël, Du Bouchet), d’autres servent des plaidoiries qui réhabilitent les  « disgraciés » (Jammes, Caroutch) et la « féminitude » (Chédid, Delarue-Mardus). L’ensemble est truffé de trouvailles et de vers inédits (Bauchau, Beckett). C’est un kaléidoscope d’exploration poétique qui dérange, secoue et incite à réfléchir sur la question que Fels pose dans son avant-propos : « L’écriture poétique aurait-elle donc rencontré sa propre limite ? Celle où le mot se consume devant l’indifférence d’une oreille sourde, d’un œil aveugle ? »

Haut de page

Pour citer

Ghada Ghatwary, Regards sur la poésie du XXe siècle. Tome 1
Le français à l'université , 15-01 | 2010
Mise en ligne le: 07 décembre 2011, consulté le: 18 mars 2019

Haut de page

Auteur

Ghada Ghatwary

Université d’Alexandrie (Égypte)

Du même auteur

Haut de page