Le français à luniversité

L’enfant dans sa langue

Cécile Sabatier

Référence de l'oeuvre:

Morgenstern, Aliyah, (2009), L’enfant dans sa langue , Presses Sorbonne Nouvelle, Paris, 254 pages.

Texte intégral

Image1

1Cet ouvrage nous conduit au pays du langage, à l’âge où l’enfant met en place les premiers marqueurs de son discours par l’intermédiaire de ses expériences langagières.

2La première partie du livre nous ramène aux travaux fondateurs sur l’acquisition du langage. Depuis Itard et son étude sur Victor, « l’enfant de l’Aveyron » (1807), jusqu’à Darwin (1877), en passant par les travaux de Baldwin (1895) et de William et Clara Stern (1907), par les premières monographies langagières de Leopold (1939-1949) sur le bilinguisme de sa fille et par l’œuvre de Piaget (à partir de 1936), Aliyah Morgenstern nous fait (re)découvrir les pionniers des études sur les processus acquisitionnels et les perspectives qui étaient les leurs.

3Dans la seconde partie, à partir de cinq études différentes quant à leurs points de focalisation mais complémentaires quant à leur visée (mettre à jour les premiers marqueurs de la grammaire et de la grammaticalité chez l’enfant), l’auteure dessine rigoureusement les étapes que trois enfants francophones âgés de moins de trois ans traversent pour construire le tissu grammatical du langage.

4En entrecroisant différents champs disciplinaires, en alliant observations et analyses quantitatives et qualitatives, en plaidant pour une linguistique de corpus et de l’oral, Aliyah Morgenstern réussit à nous faire vivre au rythme des enfants les étapes de l’acquisition du langage et à interroger les catégories employées par les linguistes pour décrire ces dernières.

Haut de page

Pour citer

Cécile Sabatier, L’enfant dans sa langue
Le français à l'université , 15-04 | 2010
Mise en ligne le: 31 janvier 2012, consulté le: 26 juin 2019

Haut de page