Le français à luniversité

Les interculturalités. État des lieux et perspectives, théories et pratiques

Mathilde Anquetil

Référence de l'oeuvre:

Eid, Cynthia et Fady Fadel (dir.), (2014), Les interculturalités. État des lieux et perspectives, théories et pratiques, coll. « Proximités », E.M.E. & InterCommunications, Fernelmont, 450 pages.

Texte intégral

1Cet ouvrage collectif est le fruit de deux colloques qui se sont tenus à l’Université Antonine (Liban) et à l’Université de Versailles (France) avec le soutien des ambassades de France, des États-Unis et de Suisse au Liban, l’Association Internationale des Études Québécoises et l’AUF. Il en résulte un ouvrage collectif de 23 articles recueillant les réflexions d’auteurs de 11 pays sur le thème des interculturalités.

2Sept axes ont été retenus qui illustrent bien la richesse de cette thématique abordée sous plusieurs angles disciplinaires et alternant réflexions théoriques, études de cas, outils et expérimentations didactiques :
1) L’essentialisme des cultures
2) Approches culturelles, collaboration et technologies de l’information et de la communication
3) Transferts culturels, représentations, transculturalité et passeurs interculturels
4) Regard sur les zones de contact asymétriques, Francophonie(s) et aires culturelles
5) Métissage, hybridité, créolisation, colonisation, frontières entre les genres et interculturalités
6) Mondialisation et interculturalités dans les manuels de langues et les programmes scolaires
7) La place de l’interculturel dans l’hégémonie, les langues, les identités, les religions et les voix

3L’un des atouts majeurs de cet ouvrage est la mise en dialogue de spécialistes, comme J. M. Defays, qui offrent une vue globale sur les différentes approches de l’interculturalité, et de chercheurs de terrain qui contextualisent ces approches au plus près de leurs publics très différenciés, de l’Éthiopie au Canada, en passant par le Mexique, la Réunion, la Jordanie, l’Algérie, la Suisse, la Belgique… sans oublier d’explorer les potentialités des espaces numériques déterritorialisés, ainsi que ces lieux privilégiés que sont la littérature ou le cinéma par leur circulation internationale. Cette mondialisation amène les auteurs à une attention particulière pour les dimensions éthiques de leur engagement en faveur de la communication interculturelle dont les enjeux et tensions face aux hégémonies ne sont pas masqués.

4On appréciera aussi la confrontation fructueuse entre chercheurs francophones et anglophones qui se matérialise dans le caractère bilingue de l’ouvrage (quatre articles en anglais) et ouvre sur une réflexion critique sur les disciplines académiques comme cultures ayant elles aussi à s’ouvrir à la diversité des normes et des concepts selon les langues-cultures.

5Enfin, la place accordée aux auteurs du Maghreb et du Proche-Orient illustre combien l’intégration au sein d’une communauté scientifique internationale sur ce thème peut être précieuse pour traiter des vécus plurilingues postcoloniaux en pleine réélaboration, le Liban étant le laboratoire par excellence de la difficile construction des ponts entre cultures, langues, confessions. Au regard de l’actualité dans cette zone de notre monde, on ne peut qu’être touchés par la clairvoyance des interrogations sur la complexité des dialogues interreligieux et interculturels après les printemps arabes, et émus face aux trésors de réflexion anthropologique et didactique sur les interculturalités matérielles, temporelles, disciplinaires et linguistico-culturelles qui purent être mises en jeu dans un programme de formation francophone d’étudiants à la faculté d’archéologie d’Alep en partenariat avec les universités de Lyon et de Beyrouth!

Haut de page

Pour citer

Mathilde Anquetil, Les interculturalités. État des lieux et perspectives, théories et pratiques
Le français à l'université , 20-03 | 2015
Mise en ligne le: 20 août 2015, consulté le: 18 mars 2019

Haut de page

Auteur

Mathilde Anquetil

Università di Macerata (Italie)

Du même auteur

Haut de page