Le français à luniversité

Didactique du plurilinguisme. Approches plurielles des langues et des cultures. Autour de Michel Candelier

María Elena Ceberio

Référence de l'oeuvre:

Troncy, Christel (dir.), Jean-François de Pietro, Livia Goletto et Martine Kervran (coll.), (2014), Didactique du plurilinguisme. Approches plurielles des langues et des cultures. Autour de Michel Candelier, coll. « Des sociétés », Presses universitaires de Rennes, Rennes, 514 pages.

Texte intégral

Image1

1L’ouvrage est un recueil d’articles d’experts autour de la notion d’approches plurielles des langues et des cultures en didactique des langues et des idées-forces du didacticien qui l’a créée, Michel Candelier.

2C’est un travail collaboratif de 513 pages qui réunit le regard de 36 chercheurs, dont Candelier lui-même, d’universités européennes majoritairement francophones, mais aussi d’universités du Japon, d’Allemagne, d’Autriche, du Portugal, de Hongrie et du Québec.

3Ce livre rend compte du tour de force qui s’est produit à la fin des années 1980 en didactique des langues quand les spécialistes se sont interrogés sur les rapports entre l’enseignement des langues maternelle et étrangère/s, des langues étrangères entre elles. M. Candelier et L. Dabène les ont posés en termes de passages ou de cloisonnements, d’influences, de transversalité, de variétés dans un colloque CREDIF initiatique, réalisé en 1987.

4Didactique des langues ou didactique du plurilinguisme ? Dans l’ouvrage s’exprime l’univers conceptuel qui s’est bâti au cours de deux décennies soutenant cette dernière, ayant subi différentes appellations proches et ayant constitué un nouveau champ.

5Suivant M. Candelier : « Par définition, on appellera approche plurielle toute approche mettant en œuvre des activités impliquant à la fois plusieurs variétés linguistiques et culturelles. En tant que telle, une approche plurielle se distingue d’une approche singulière, dans laquelle le seul objet d’attention est une langue ou une culture particulière, prise isolément. » (p. 388)

6Et pour le même auteur, l’éveil aux langues, l’intercompréhension entre langues voisines, la didactique intégrée et l’approche interculturelle comprennent lesdites « approches plurielles », du fait de leur rapport aux compétences plurilingue et pluriculturelle. (p. 391)

7D. Coste esquisse une définition de didactique du plurilinguisme : « On risquera de poser que ce qui caractérise une telle didactique c’est qu’elle est censée œuvrer au développement de capacités à agir dans et avec plusieurs langues. » (p. 455)

8Trois parties plus une ouverture organisent le volume. L’ouverture retrace le chemin de la notion d’approches plurielles et continue avec la délimitation de son champ dans le domaine de la didactique, celui de la didactique du plurilinguisme. L’éveil aux langues, dont la naissance est un prolongement du travail « d’éveil au langage » initié par Eric Hawkins en Angleterre, y est situé au cœur des approches plurielles.

9Dans la première partie (chapitres I et II), plusieurs auteurs travaillent sur la notion et ses articulations avec des composantes didactiques telles que la réflexion sur la langue, la place de la langue maternelle pour la construction de notions en langue étrangère, l’association de cette didactique nouvelle avec les fondements curriculaires. La nouveauté essentielle réside en la revitalisation de la démarche réflexive et du principe de synergie entre différents apprentissages langagiers. La didactique du plurilinguisme est associée à des projets de constitution sociétale.

10La deuxième partie (chapitres III et IV) aborde nettement la possible insertion curriculaire des approches plurielles, spécialement de l’éveil aux langues, et leur relation avec les institutions éducatives, les représentations sociales et la contribution que les compétences plurilingues et pluriculturelles apporteraient à la cohésion des sociétés.

11La troisième partie (chapitre V) reprend la question du rapport entre approches plurielles et didactique des langues, c’est-à-dire qu’elle constitue une tentative de préciser tout un contour terminologique pour mieux cerner ce nouveau champ où la didactique des langues maternelles, étrangères et secondes va travailler sur l’émergence des capacités en langues que les sujets sociaux construisent au long de leur vie et de leurs expériences de communication linguistique et culturelle, sur le principe de synergie entre différents apprentissages langagiers.

12La description et l’analyse de quelques expériences d’insertion curriculaire d’approches plurielles, notamment d’introduction de l’éveil aux langues dans différents contextes ainsi que les recherches, cheminements, questions, associations, prolongements et possibilités d’avenir concernant cette tension entre approches singulières et plurielles des langues et des cultures, constituent un hommage à la recherche dans les 30 dernières années. D. Coste s’interroge à la fin : « Vers une approche plurielle des didactiques singulières ? » (p. 458) Le concept et la recherche continuent d’évoluer en contexte.

Haut de page

Pour citer

María Elena Ceberio, Didactique du plurilinguisme. Approches plurielles des langues et des cultures. Autour de Michel Candelier
Le français à l'université , 19-04 | 2014
Mise en ligne le: 25 mars 2015, consulté le: 18 janvier 2019

Haut de page

Auteur

María Elena Ceberio

Universidad Nacional de Río Cuarto (Argentine)

Du même auteur

Haut de page