Le français à luniversité

Discours et représentations du plurilinguisme

María Elena Ceberio

Référence de l'oeuvre:

Stratilaki, Sofia, (2011), Discours et représentations du plurilinguisme, coll. « Sprache, Mehrsprachigkeit und sozialer Wandel », vol. 15, Peter Lang. Internationaler Verlag der Wissenschaften, Frankfurt am Main, 495 pages.

Texte intégral

Image1

1Cette version publiée d’une thèse de doctorat soutenue en novembre 2009 à la Sorbonne Nouvelle, dirigée par Daniel Coste, s’inscrit dans le cadre de la didactique du plurilinguisme.

2Les dires et les réflexions d’apprenants des lycées franco-allemands de Sarrebruck, Buc et Fribourg concernant la façon dont ils se perçoivent en tant que sujets bi/plurilingues ainsi que le contexte dans lequel ils sont accueillis constituent essentiellement le recueil de données d’une recherche qui analyse, de manière théorique et en les situant dans les pratiques langagières, les représentations que les sujets se construisent dans un processus dynamique et évolutif qui amalgame les représentations sociales héritées avec celles, plus individuelles et identitaires, que chacun génère par la médiation du discours et de l’interaction avec l’autre. Ainsi, l’auteure exprime :

3« Nous considérons que les représentations sociales autour des langues sont situées dans et par le langage et elles impliquent une dynamique que nous pouvons retrouver dans la mise en mots ainsi que dans la dynamique des échanges langagiers de l’interaction verbale. »

4Cette étude empirique, appuyée sur des fondements théoriques très solides, combine des méthodes quantitatives et qualitatives et se sert de comparaisons entre les établissements et les groupes scolaires, questionnaires et entretiens, biographies langagières et profils des élèves, un outillage visant à cerner un contexte complexe et particulier d’où émergent des représentations particulières. Ce qui mène l’auteure à des conclusions non générales, en contexte, ouvrant la voie à d’autres recherches suivant une perspective émique.

5L’ouvrage comprend trois parties. La première (chapitres 1 et 2) contient les approches théoriques qui lient les représentations sociales aux langues, au langage et au discours. La seconde (chapitres 3 et 4) décrit le contexte institutionnel des trois lycées, l’éducation plurilingue qui y a lieu et la méthodologie de l’étude empirique. La troisième (chapitres 5, 6 et 7) se centre sur l’analyse des pratiques langagières plurilingues et des représentations identitaires du plurilinguisme sous-jacentes dans les discours des élèves. D’après l’auteure, « [i]l s’agit […] d’examiner comment le plurilinguisme des élèves franco-allemands devient un objet construit, co-construit et réfléchi au fil du discours (…) ».

6Deux mouvements guident l’étude. Un premier relève les représentations des élèves sur le plurilinguisme, puis le lien entre leurs pratiques langagières plurilingues et ces représentations sociales. Un deuxième analyse les compétences plurilingues qui interviennent dans les pratiques et qui sont ainsi marquées par les représentations. Un apport important de la recherche est la proposition d’observer quatre catégories dans la compétence plurilingue et pluriculturelle : principe organisateur des variations identitaires, représentation polyphonique de soi, quête et stratégie de mobilité identitaire, temple de la durée et garant de la continuité.

7Cette recherche repose sur des sujets plurilingues et leur mise en discours traduisant leurs pratiques, leurs images, leurs perceptions, leurs sentiments, leurs réflexions. L’acceptation du plurilinguisme par ces sujets est l’objet d’une construction identitaire complexe qui implique leur prise de conscience.

Haut de page

Pour citer

María Elena Ceberio, Discours et représentations du plurilinguisme
Le français à l'université , 17-01 | 2012
Mise en ligne le: 29 mars 2012, consulté le: 25 mars 2019

Haut de page

Auteur

María Elena Ceberio

Universidad Nacional de Río Cuarto (Argentina)

Du même auteur

Haut de page