Le français à luniversité

Sociolinguistique urbaine. Identités et mise en mots

Nassima Amari-Allouche

Référence de l'oeuvre:

Bastian, Sabine, Thierry Bulot et Elisabeth Burr (dir.), (2011), Sociolinguistique urbaine. Identités et mise en mots, Martin Meidenbauer, München (Allemagne), 161 pages.

Texte intégral

Image1

1L’ouvrage regroupe les contributions de neuf chercheurs autour de sujets et de thèmes tous en relation avec la sociolinguistique urbaine ; discipline qui « pense » la ville comme « un espace social en mouvement, en transformation à l’aune des changements sociaux » (Introduction).

2Hormis la contribution de Thierry Bulot, considérée comme un exposé théorique traçant les grandes lignes de la recherche dans le domaine et où sont évoqués et discutés les rapports complexes entre la production discursive des villes et la notion du développement durable, conceptualisé en sociolinguistique, les huit autres sont des résultats de recherche autour des travaux de terrain (inspirés par les travaux de T. Bulot pour la plupart).

3Ainsi, plusieurs villes — mais aussi quartiers — de différents pays sont « visitées » sous divers aspects : Tizi-Ouzou (Algérie), une ville plurilingue apparaissant sous l’angle du rapport langues/espaces dont la population a opté pour un processus de koinésation donnant lieu à une norme urbaine. Nantes (France), ville aux quartiers d’habitat social enclins aux bouleversements ; changements pour lesquels une mise en mots de l’espace s’est adaptée. Strasbourg (France), un espace urbain spécifique dans son rapport aux variétés en présence, à travers les écrits. Paris (France), tantôt ville aux quartiers populaires (marché Dejean) perçus comme espace constitutif de l’identité africaine, tantôt ville aux grands ensembles (Seine-Saint-Denis) constituant des lieux de mémoire et définissant une forme identitaire urbaine. Berlin et Leipzig (Allemagne), villes réelles/villes virtuelles qui, s’inscrivant dans des blogues, semblent développer et conserver leur propre langage. Combuston (Réunion), quartier aux enseignes révélatrices d’une évolution identitaire urbaine, constatée entre la langue française et le créole. En consultant cet ouvrage, le lecteur percevra que les contributions sont différentes, claires et pratiques, tant par la diversité des terrains d’investigation que par la qualité de la recherche.

Haut de page

Pour citer

Nassima Amari-Allouche, Sociolinguistique urbaine. Identités et mise en mots
Le français à l'université , 17-01 | 2012
Mise en ligne le: 07 mars 2012, consulté le: 17 juin 2019

Haut de page

Auteur

Nassima Amari-Allouche

Université d’Alger II (Algérie)

Du même auteur

Haut de page