Le français à luniversité

La distance dans l’enseignement des langues. Frein ou levier ?

Bich Van Hoang

Référence de l'oeuvre:

Degache, Christian et Christian Depover, (dir.), (2010), La distance dans l’enseignement des langues. Frein ou levier ?, Distances et savoirs, vol. 8, no 3, Éditions Lavoisier, Paris, 192 pages.

Texte intégral

Image1

1Ce numéro traite de la notion de distance et de ses effets sur l’enseignement des langues. À travers dix contributions, le lecteur a l’occasion d’explorer la notion de distance sous différents angles. En effet, en dehors de la distance réelle, d’ordre spatial, les auteurs posent et clarifient d’autres formes de distance impliquées dans les formations totalement ou partiellement à distance en langues, à savoir : la distance socioaffective (Develotte et Mangenot), les distances pédagogique et psychologique (Guély), les distances linguistique et culturelle (Delamotte et Sabria), les distances sociolinguistique et didactique (Kiyitsioglou-Vlachou et Moussouri).

2Les formes de distance précitées constituent-elles un levier ou un frein pour l’enseignement/apprentissage des langues ? Cette question n’est pas abordée de manière explicite dans tous les articles. Pour s’en tenir à ceux qui l’abordent explicitement, on citera Creuzé, pour qui « la "distance" (et non l’"absence") constitue un levier pour la formation continue des enseignants : elle [...] contribue à développer des compétences spécifiquement nécessaires à des situations d’enseignement/apprentissage à distance au travers de mises en situation et d’activités de groupe, dans un schéma collaboratif » (p. 448). Si l’asynchronie, dans ce contexte de construction collective du savoir, est un levier cognitif, permettant souvent une réflexion plus approfondie, elle peut être aussi un frein. Creuzé cite à ce propos la peur du jugement de l’autre qui peut se manifester dans la communication asynchrone, de par le caractère public et pérenne des messages postés.

3Couvrant un large panel de dispositifs de formation, qu’ils soient hybrides ou totalement à distance, La distance dans l’enseignement des langues est indispensable pour ceux qui souhaitent approfondir les acceptions différentes de la notion de « distance » et leur mise en confrontation avec des notions-clés en didactique des langues telles que l’autonomie et les interactions.

Haut de page

Pour citer

Bich Van Hoang, La distance dans l’enseignement des langues. Frein ou levier ?
Le français à l'université , 17-01 | 2012
Mise en ligne le: 07 mars 2012, consulté le: 20 octobre 2018

Haut de page

Auteur

Bich Van Hoang

Institut Polytechnique de Hanoi (Viet Nam)

Haut de page