Le français à luniversité

Orthographe : innovations théoriques et pratiques de classes

Raquel Pastor

Référence de l'oeuvre:

Vaguer, Céline et Danielle Leeman (dir.), (2007), Orthographe : innovations théoriques et pratiques de classes, coll. « Diptyque », no 11, Presses universitaires de Namur, Namur, 216 pages.

Texte intégral

Image1

1L’ouvrage aborde la problématique de la maîtrise de l’orthographe en tant que facteur incontournable de l’acquisition de l’écrit en contexte scolaire. Ce thème conducteur, non dépourvu d’une extrême complexité et révélateur à la fois du grand enjeu qu’il représente pour toute socioculture, est considéré autant sur le versant théorique que sur le plan des retombées didactiques dans les processus d’enseignement / apprentissage de la lecture / écriture.

2La perspective psycholinguistique, linguistique, voire didactique, adoptée dans la plupart des travaux réunis dans ce recueil fait état des recherches, des expérimentations de terrain et des pratiques de classes menées autour de l’orthographe. Les interrogations, les remises en question, les hypothèses liminaires au panorama obtenu, confortent une préoccupation majeure : améliorer les chances des élèves grâce à un apprentissage performant.

3Articulé autour d’une base épistémologique commune, l’ensemble des réflexions cherche à donner une réponse à une question cruciale : comment un enfant muni d’un système de fonctionnement de la langue, reposant sur l’oralité, peut-il en construire un nouveau (l’écrit) ? L’état de la question dressé par les auteurs passe ainsi en revue différents types d’entrées (sémantique, morphologique, syntaxique, voire sémiographique) susceptibles de signaler l’intervention, voire l’incidence, des formes linguistiques sur le système d’écriture orthographique que l’enfant est amené à intérioriser de manière progressive au cours de sa scolarisation.

4Ces contributions invitent les enseignants et les chercheurs en langue maternelle — préoccupés sans doute par le fonctionnement des repères grammaticaux lors de l’acquisition : le participe passé, le verbe et son accord, le complément d’objet direct et indirect, entre autres  à revisiter les démarches, les supports (textes, manuels, logiciels...), ainsi que les activités pédagogiques mises en place au sein de la classe. En transversalité, le lecteur est conduit à faire attention aux contenus fixés dans les textes ministériels vis-à-vis de l’apprentissage de la langue et à ne pas perdre de vue la logique propre du raisonnement enfantin.

Haut de page

Pour citer

Raquel Pastor, Orthographe : innovations théoriques et pratiques de classes
Le français à l'université , 13-03 | 2008
Mise en ligne le: 08 février 2012, consulté le: 13 décembre 2017

Haut de page

Auteur

Raquel Pastor

Universidad Nacional de Tucumán (Argentine)

Haut de page