Le français à luniversité

Francophones et plurilingues : le rapport au français et au plurilinguisme des Belges issus de l’immigration

Elkbir Atouf

Référence de l'oeuvre:

Lucchini, Silvia, Philippe Hambye, Gilles Forlot et Isabelle Delcourt, (2008), Francophones et plurilingues : le rapport au français et au plurilinguisme des Belges issus de l’immigration, Collection « Français & Société », no 19, InterCommunications SPRL & E.M.E., 92 pages.

Texte intégral

Image1

1Ce numéro offre aux lecteurs une approche méthodologique et épistémologique pertinente sur la francophonie de demain en rapport avec les identités sociolinguistiques et culturelles des Belges issus de l’immigration.

2Dans cet ouvrage composé de cinq chapitres, le sujet est minutieusement fouillé par l’intermédiaire de 44 références bibliographiques spécialisées, enrichies d’une enquête qualitative représentative (corpus de 65 entretiens, 2007). Cela permet de situer et d’illustrer la diversité sociolinguistique et culturelle, voire identitaire, des Belges issus de l’immigration italienne, marocaine, turque, etc. (19 nationalités sont représentées). Tous les participants à l’enquête considèrent le plurilinguisme comme une richesse extraordinaire facilitant l’intégration sociétale. Par contre, l’usage du français se fait au détriment des langues d’origine, qui s’en trouvent affaiblies et qui souffrent des stéréotypes des Belges dits « de souche », d’où le sentiment de culpabilisation mal vécu par les jeunes issus de l’immigration. Si le français est perçu comme une langue d’intégration socioprofessionnelle, les langues minoritaires, elles, sont vues comme des langues identitaires ; elles ne nient pas pour autant la valeur culturelle de celle de Molière. Bref, il est nécessaire de reconnaître les « dynamiques identitaires positives » construites selon le capital socioculturel et familial, car elles permettent une intégration en douceur, loin du regard empreint de ce que Gérard Noiriel nomme la « désignation » discriminatoire. Celle-ci est notamment réservée aux populations issues de l’immigration maghrébine et turque.

3Les problèmes liés aux discriminations les plus diverses et aux exclusions socioéconomiques encouragent le repli identitaire au détriment d’une coexistence plurilinguistique pouvant favoriser la communication entre le français et les langues de l’immigration.

Haut de page

Pour citer

Elkbir Atouf, Francophones et plurilingues : le rapport au français et au plurilinguisme des Belges issus de l’immigration
Le français à l'université , 15-03 | 2010
Mise en ligne le: 22 novembre 2011, consulté le: 26 juin 2019

Haut de page

Auteur

Elkbir Atouf

Université Ibn Zohr (Maroc)

Haut de page