Le français à luniversité

Le discours politique identitaire

Gertrude Kazoviyo

Référence de l'oeuvre:

Hailon, Fred, Arnaud Richard et Marion Sandré (dir.), (2012), « Le discours politique identitaire, Le discours et la langue », Revue de linguistique française et d’analyse du discours, tome 3.1 (2011 [2012]), E.M.E. & InterCommunications, Bruxelles et Fernelmont, 190 pages.

Texte intégral

Image1

1Ce numéro comporte onze articles rédigés par des chercheurs linguistes de divers horizons. Dans l’ensemble, les auteurs de ces articles font une lecture approfondie des faits sociopolitiques langagiers, portant tous sur l’identité nationale. Les analyses des uns et des autres permettent de saisir en même temps la complexité que revêtent la signification d’identité nationale et l’importance du contexte dans la saisie du sens de ce syntagme. La richesse des analyses prend déjà appui sur la diversité du matériel langagier analysé. Les corpus varient du discours politique prononcé en public et des affiches publiées en période de campagne électorale aux messages des internautes en passant par des articles de journaux. Les méthodes empruntées pour analyser ce discours couvrent également l’ensemble des champs et perspectives développés dans les différents courants de recherche, ce qui permet l’établissement des passerelles interdisciplinaires sur le décorticage du discours politique. La construction du sens de l’identité nationale s’organise sous un régime des relations et des oppositions avec d’autres concepts qui lui sont liés/opposés, ce que l’on retrouve chez F. De Saussure. Ainsi, les couples identité/culture, identité/immigré, identité/insécurité orientent le récepteur dans la saisie du sens de ce syntagme.

2Des riches contributions qui constituent ce numéro, il se dégage que les processus de construction du sens se font en fonction des représentations des locuteurs. La subjectivité dans le langage1, ou plutôt l’intersubjectivité2 qui en découle, pousse chaque communicateur à donner son sens à l’identité nationale. Ne dit-on pas qu’il existe un sens à l’émission et un autre à la réception3 ?

Haut de page

Notes

1 Catherine Kerbrat-Orecchioni, L’énonciation de la subjectivité dans le langage, Armand Colin, Paris, 1999.

2 Catherine Kerbrat-Orecchioni, Les actes de langage dans le discours. Théorie et fonctionnement, Nathan Université, Paris, 2001.

3 Christian Baylon et Xavier Mignot, La communication, Nathan Université, Paris, 2003.

Haut de page

Pour citer

Gertrude Kazoviyo, Le discours politique identitaire
Le français à l'université , 18-02 | 2013
Mise en ligne le: 14 juin 2013, consulté le: 17 juin 2019

Haut de page

Auteur

Gertrude Kazoviyo

Université du Burundi (Burundi)

Haut de page