Le français à luniversité

Traduction des normes et normes de traduction dans l'espace européen. Institutions et entreprises

Larisa Grcic Simeunovic

Référence de l'oeuvre:

Grass, Thierry (dir.), (2011), « Traduction des normes et normes de traduction dans l’espace européen. Institutions et entreprises », Scolia. Revue de linguistique, no 25, Université de Strasbourg, Strasbourg, 343 pages.

Texte intégral

Image1

1Dans ce recueil bilingue de 21 articles (15 articles en français, 6 en anglais), les communications retenues sont organisées en 4 thématiques : La problématique de la norme de qualité en traduction, Normes et terminologie, Normes de traduction et langue juridique, Normes de traduction et entreprises.

2En premier, les auteurs proposent une démarche linguistique dans laquelle les normes ne sont pas considérées en soi, mais pour ce qu’elles permettent de comprendre sur la traduction et ses procédés. On y trouve répertoriés plusieurs types d’interventions ayant pour objectif l’aménagement et la diffusion des normes ainsi que les interrelations complexes entre les différents types et formes de normes. De plus, la démarche sociohistorique traite la diversité des normes diffusées et le développement des politiques de traduction dans différents pays tels que le Canada, la Pologne, la Slovénie, la Moldavie ainsi que le processus de normalisation officielle au sein des institutions de l’Union européenne (UE).

3Dans un premier contexte, la normalisation des traductions en entreprise démontre deux aspects du problème : la tendance à utiliser l’anglais véhiculaire comme langue commune de travail et la perspective sociolinguistique de la gestion du plurilinguisme dans les entreprises.

4La spécificité de l’UE démontre que, même à l’intérieur d’une communauté de traducteurs professionnels, il est quasi impossible d’imposer les normes universelles. Les auteurs constatent qu’actuellement, les ressources de traduction assistée par ordinateur, ainsi que les mémoires de traduction et bases terminologiques permettent d’assurer la consistance multilingue en traduction. La traduction des textes officiels de l’UE met à l’ordre du jour le compromis entre les normes linguistiques de chaque langue et les normes propres à la traduction, qui constituent la troisième démarche des auteurs.

5Les diverses normes relatives à la forme des documents, au genre du texte traduit, à l’utilisation des formules-clés, à l’emploi de la terminologie sont primordiales dans le processus de traduction. Les documents normatifs de l’UE et le master européen en traduction (EMT) ont pour but de mettre en relief ces stratégies types de régularités, perçues comme incontournables, voire valorisées en tant qu’outil de professionnalisation.

6Finalement, la quatrième démarche terminologique insiste sur le rôle des traducteurs dans la formation des terminologies. L’accent est aussi mis sur le fait que l’harmonisation et la normalisation terminologiques sont garantes d’une traduction cohérente. Pour assurer une telle traduction, les auteurs proposent de nouvelles approches qui abordent différents aspects terminologiques. L’approche ontologique des termes offre aux traducteurs une meilleure compréhension des concepts, de ses caractéristiques et relations. Les traducteurs trouveront une aide précieuse grâce à d’autres approches sociologique, communicative, sociocognitive et diachronique.

7En conclusion, il s’avère important de redéfinir le procès de la normalisation en tant que fait social, influencé par plusieurs facteurs et paramètres. En conséquence, ce numéro de Scolia ne suscitera pas seulement l’intérêt des traducteurs, mais plus largement de tous ceux qui s’interrogent sur le transfert linguistique, la terminologie, les domaines spécialisés, etc.

Haut de page

Pour citer

Larisa Grcic Simeunovic, Traduction des normes et normes de traduction dans l'espace européen. Institutions et entreprises
Le français à l'université , 17-02 | 2012
Mise en ligne le: 17 mai 2012, consulté le: 18 janvier 2019

Haut de page

Auteur

Larisa Grcic Simeunovic

Université de Zadar (Croatie)

Haut de page