Le français à luniversité

Traduire et communiquer à l’heure de la mondialisation

Layal Merhy

Référence de l'oeuvre:

Oustinoff, Michaël, (2011), Traduire et communiquer à l’heure de la mondialisation, CNRS éditions, Paris, 182 pages.

Texte intégral

Image1

1Dans un monde de plus en plus plurilingue, la question des langues est devenue centrale, au cœur des politiques et des économies. La diversité culturelle est désormais un enjeu mondial et la langue anglaise commence à perdre de sa prééminence au profit d’autres langues en permanente évolution. Le plurilinguisme est à la portée de tous grâce aux correspondances qui relient les langues entre elles. Mieux les connaître permet une meilleure maîtrise de la langue étrangère et contribue à la compréhension de l’altérité qu’elle représente. C’est là que la connaissance des mécanismes de la traduction joue un rôle capital dans la réduction des interférences lors du passage d’une langue à l’autre. Ainsi, la comparaison des langues à travers la traduction permet de faire ressortir les caractéristiques — similitudes et différences — propres aux langues en question et d’apprendre à s’exprimer de manière idiomatique. Telle est la thèse défendue par Michaël Oustinoff dans cet ouvrage, où il convoque la traductologie, la sémiologie, la didactique et la linguistique comparée avec une grande habileté, pour nous livrer neuf chapitres répartis en trois parties couvrant le sujet aussi vaste que passionnant qu’est la communication par la traduction, soulignant que celle-ci n’est pas uniquement une opération linguistique, mais surtout une opération cognitive qui décèle d’autres pensées, d’autres « visions du monde ». À ce titre, les langues ne sont pas interchangeables et la localisation est une nécessité. Avec le développement des nouvelles technologies (Internet, télévision), les signes se mélangent et la diversité culturelle est mise en avant-plan : une adaptation vise alors les cultures portées par ces signes, afin de faciliter le dialogue des langues.

Haut de page

Pour citer

Layal Merhy, Traduire et communiquer à l’heure de la mondialisation
Le français à l'université , 17-01 | 2012
Mise en ligne le: 07 mars 2012, consulté le: 25 mars 2019

Haut de page

Auteur

Layal Merhy

Université Stendhal — Grenoble 3 (France)

Haut de page