Le français à luniversité

Meta

Christian Vicente

Référence de l'oeuvre:

Clas, André (dir.), (2007), Meta. Journal des traducteurs / Meta. Translators’ Journal, septembre, vol. 52, no 3, Presses de l’Université de Montréal, Montréal, p. 391-602.

Texte intégral

Image1

1Ce numéro non thématique de META, qui regroupe 12 articles, porte un regard principalement littéraire, mais non exclusivement, sur tous les aspects — aujourd’hui foisonnants  de l’activité de traduction-adaptation-réécriture. Le numéro propose aussi deux études terminologiques.

2Le premier article, « Le péché de “nivellement” dans la traduction littéraire », traite de l’un des dangers qui guette tout traducteur littéraire: la « mutilation » de l’écart de la norme langagière. Salah Salim Ali parle des difficultés de traduction posées par l’hystéron-protéron, figure de rhétorique fréquente dans la littérature arabe sacrée. L’article de Marion Winters compare deux traductions allemandes de The Beautiful and the Damned, de Francis Scott Fitzgerald.

3Judit Fontcuberta réfléchit à la manière dont le théâtre catalan a été influencé par les adaptations des pièces de Molière, et Albert Waldinger traite du problème de l’autotraduction littéraire en se fondant sur l’œuvre de Yosl Birshteyn. L’article d’Eirlys E. Davies compare les versions anglaise et française de l’autobiographie de Mohamed Choukri, et Sathya Rao pose la question philosophique du sujet dans le cadre des théories contemporaines de la traduction.

4Cependant, ce numéro ne se limite pas à la traduction littéraire: Rosa Rabadán explore les différents choix de traduction de la prédiction et de l’hypothèse dans le sens anglais-espagnol. López-Arroyo et Méndez-Cendón visent à décrire et à comparer les structures rhétoriques et phraséologiques de résumés dans le domaine de l’imagerie diagnostique en anglais et en espagnol. L’article « A professional approach to translator training » présente une nouvelle approche qui intègre les technologies de l’information à l’enseignement quotidien de la traduction. Et Jing Chen analyse le problème du « bruit interculturel » en interprétation.

5La conclusion qu’on peut tirer de cette hétérogénéité est que l’enjeu de la traductologie moderne est de transformer ou tout au moins d’explorer toute la théorie du langage.

6Édition en ligne : http://www.erudit.org/revue/meta/2007/v52/n3/index.html

Haut de page

Pour citer

Christian Vicente, Meta
Le français à l'université , 13-04 | 2008
Mise en ligne le: 07 février 2012, consulté le: 18 janvier 2019

Haut de page

Auteur

Christian Vicente

Université de Haute-Alsace (France)

Haut de page