Le français à luniversité

Le merveilleux et son bestiaire

Lydie Malizia

Référence de l'oeuvre:

Besson, Anne, Jean Foucault, Evelyne Jacquelin, Abdallah Mdarhri Alaoui, (2008), Le merveilleux et son bestiaire, L’Harmattan, Paris, 265 pages.

Texte intégral

Image1

1Cet ouvrage collectif est le second volet d’une recherche sur la thématique du bestiaire menée par le réseau Littératures d’enfance de l’AUF et par l’équipe de recherche Imaginer/représenter de l’Université d’Artois. Il se divise en trois parties : « Autour du conte merveilleux », « Bestiaire d’hier et d’aujourd’hui » et « Dragons, griffons et cie ».

2Dans la première partie, la réflexion porte sur les contes européens du XVIIsiècle à nos jours. Né d’une crise de la littérature, le conte merveilleux devient conte de fées coloré de libertinage sous la plume de la jeune Madame d’Aulnoy, qui se venge de son barbon de mari en métamorphosant les hommes en animaux repoussants. Les frères Grimm ajoutent à cela un aspect initiatique : l’animalité fait désormais partie du parcours humain. Plus tard, entre le romantisme et les Lumières, les conteurs allemands dotent le merveilleux d’une facette poétique et artistique. De nos jours, ce genre, devenu progressivement littéraire, reprend sa place orale par l’intermédiaire du théâtre.

3La deuxième partie s’articule autour des rôles de l’animal dans l’univers merveilleux et, surtout, autour du point de vue humain sur l’animal dans les contes arabo-musulmans (Les mille et une nuits). Elle s’intéresse au folklore, aux mythes dans lesquels la nature regorge de bêtes merveilleuses, à la poésie fantastique d’Apollinaire et à la fantasy.

4Enfin, la troisième partie s’attache plus particulièrement aux animaux surnaturels : le cheval maléfique, le griffon aigle-lion venu d’Orient dont la légende perdure et, enfin, les dragons, depuis les contes de la Chine antique jusqu’à la littérature jeunesse actuelle.

5Cet ouvrage permet de voir l’évolution du bestiaire merveilleux au fil des âges et des cultures. Il détruit certaines idées préconçues sur l’aspect léger du genre et fait réfléchir le lecteur sur le sens profond de ce dernier.

Haut de page

Pour citer

Lydie Malizia, Le merveilleux et son bestiaire
Le français à l'université , 14-02 | 2009
Mise en ligne le: 27 janvier 2012, consulté le: 16 juin 2019

Haut de page

Auteur

Lydie Malizia

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 (France)

Du même auteur

Haut de page