Le français à luniversité

La littérature, le XVIIe siècle et nous : dialogue transatlantique

Nicolas Samson

Référence de l'oeuvre:

Merlin-Kajman, Hélène (dir.), (2008), La littérature, le XVIIe siècle et nous : dialogue transatlantique, Presses Sorbonne Nouvelle, Paris, 354 pages.

Texte intégral

Image1

1Cet excellent recueil comprend 24 contributions présentées au colloque du Cercle 17-21 par des chercheurs européens et américains qui s’intéressent au XVIIe siècle. Chacun d’entre eux expose des opinions divergentes et se questionne sur des causes nationales, culturelles ou institutionnelles, dans une perspective commune qui est celle de la crise actuelle des sciences humaines et sociales. Ils cherchent à entrer dans un rapport de dialogue critique avec les livres, en empruntant un regard américain qui englobe le multiculturalisme, le féminisme et les gender studies. Cela leur permet de confronter leurs fins et leurs manières de faire sur le XVIIe siècle littéraire français. C’est durant ce siècle-là que se sont développés les germes de la société à abattre : début de l’État moderne sous sa forme monarchique absolutiste, début de la répression des dialectes et des patois, fondation de la langue française classique, début de la répression de la sexualité, apologie de la bienséance et des règles esthétiques, début de la raison occidentale, etc. Ce siècle « classico-baroque », qu’on ne peut comprendre qu’en sortant des schémas interprétatifs issus de la modernité, et qui a manqué historiquement aux États-Unis, sert comme lieu de débat et d’engagement actuels et comme espace discursif de traduction réciproque. Pour certains auteurs, ce dialogue reste douteux, alors que, pour d’autres, cette contemplation de l’objet à distance permet de faire ressortir des forces et des faiblesses, aide à rompre avec le cadre de l’histoire traditionnelle et propose des rapprochements inattendus. Les essais contenus dans ce volume forment un ensemble hybride, à dominante européenne en raison des modèles d’analyse français qu’ils valorisent. Ils nous invitent à croiser deux lignes critiques : l’une, historique, relie le lecteur au XVIIe siècle, et l’autre, géographique, fait le lien entre la France et les États-Unis.

Haut de page

Pour citer

Nicolas Samson, La littérature, le XVIIe siècle et nous : dialogue transatlantique
Le français à l'université , 14-02 | 2009
Mise en ligne le: 27 janvier 2012, consulté le: 16 juin 2019

Haut de page

Auteur

Nicolas Samson

Centre de Formation et de Recherche MultimÉdia pour l’Éducation Iaşi (Roumanie)

Haut de page