Le français à luniversité

L’exclamation en français et en anglais. Formes, sens, effets

Antonia-Ferihan Ciolac

Référence de l'oeuvre:

Kerfelec, Valérie, (2009), Lexclamation en français et en anglais. Formes, sens, effets, Publications de l’Université de Provence, Aix-en-Provence, 321 pages.

Texte intégral

Image1

1L’introduction, les deux parties principales, la conclusion et les annexes de cet ouvrage définissent l’exclamation, ainsi que ses domaines d’application : discours, linguistique de l’énonciation, logique, grammaire. L’étude comble un vide bibliographique. Suivant les théories de Milner, des opérations énonciatives, de la syntaxe sémantique, de l’analyse conversationnelle et du corpus de base anglais, l’auteure exclut les onomatopées, les jurons, les insultes, les vocatifs, les structures impératives, les optatives, les structures d’hypothèse, les déclaratives, les structures coordonnées par et ou and, les structures complétives, celles en BV/TO BV/BV-ing. Les relatives et les comparatives posent problème : il faudrait y inclure les énoncés-échos, les structures coordonnées par mais et la forme enchâssée des yes or no questions. « La définition searlienne de l’assertion appliquée aux exclamatives » (p. 208) et le statut dialogique situé entre « subjectivité implicite » et « objectivité évaluative » (p. 246) conviennent très bien pour ce qui est de la question qui nous occupe ici. L’exclamation constitue une catégorie syntaxique distincte « par rapport à tout autre type ou modalité de phrase » (p. 258), et on peut en « constituer une définition sémantique » (p. 258). Elle appartient au domaine de la linguistique de l’énonciation, mais « fondamentalement les objectifs [de sa délimitation] demeurent, et cette conclusion ne fait qu’ouvrir sur la continuité. » (p. 264).

Haut de page

Pour citer

Antonia-Ferihan Ciolac, L’exclamation en français et en anglais. Formes, sens, effets
Le français à l'université , 15-01 | 2010
Mise en ligne le: 07 décembre 2011, consulté le: 21 janvier 2019

Haut de page

Auteur

Antonia-Ferihan Ciolac

Institutul de Lingvistică « Iorgu Iordan - Al. Rosetti » (Roumanie)

Du même auteur

Haut de page