Le français à luniversité

Politiques publiques et changements en éducation : pour un enseignement réciproque du portugais et du français

Lúcia Vidal Soares

Référence de l'oeuvre:

Strehler, René et Sabine Gorowitz, (2010), Politiques publiques et changements en éducation : pour un enseignement réciproque du portugais et du français, Synergies Brésil, numéro spécial 1, Revue du GERFLINT, Sylvains les Moulins (France), 239 pages.

Texte intégral

Image1

1Ce numéro de Synergies Brésil réunit un ensemble d’articles, présentés au XVIIe Congrès brésilien des professeurs de français, dont l’objectif était « d’examiner le poids des langues dans la configuration politique et sociale actuelle en Amérique latine » (Müller de Oliveira, p. 21).

2« Les peuples veulent bien être dans la mondialisation à condition de réduire les inégalités économiques et sociales, mais aussi et surtout, à condition de conserver leurs racines, leurs identités culturelles », écrit Dominique Wolton (p. 15). Cette affirmation pourra encadrer la plupart des textes présentés, organisés en trois axes.

3Le premier axe, Politiques et éducations plurilingues : stratégies et actions de coopération, prend en compte plusieurs volets, que l’on dévoile déjà dans la phrase de Dominique Wolton, tels que les aspects éconolinguistiques, sociolinguistiques, politico-linguistiques. L’aspect didactique, que ne mentionne pas la citation de Wolton, apparaît lorsqu’on s’interroge sur la place de la didactique des langues parmi les sciences, en particulier les sciences humaines, sur les rapports entre sciences du langage et didactique des langues, sur l’apport du CECR à la perspective actionnelle ou les avantages de l’intercompréhension en langues.

4Dans un deuxième axe, Littérature et pratiques interculturelles, les communications sont centrées sur le texte littéraire, pris directement lorsqu’on parle de l’intimisme chez Marguerite Duras ou envisagé comme pratique interculturelle : dans un contexte créole, la diglossie littéraire peut favoriser ce type de pratiques ; le texte dramatique peut servir de fil conducteur pour le dialogue inter/transculturel ou d’outil pour l’apprentissage du FLE. Le lyrisme, lui, met en évidence les affinités entre poètes de différents pays.

5Enfin, le troisième axe présente Regards croisés : langue, civilisation et culture. Il inclut des questions plutôt linguistiques, comme les marqueurs de modalisation ou l’orthographe française ; des problèmes de contact entre langues / cultures maternelle(s) et étrangère(s) ou ceux que pose l’étude des politiques linguistiques. Finalement, l’espace franco-brésilien est aussi observé, soit du point de vue d’un phénomène aussi mondial que l’émigration, soit du point de vue socioreligieux.

6Édition en ligne : http://ressources-cla.univ-fcomte.fr/gerflint/BresilSPECIAL1/bresilSP1.html

Haut de page

Pour citer

Lúcia Vidal Soares, Politiques publiques et changements en éducation : pour un enseignement réciproque du portugais et du français
Le français à l'université , 16-03 | 2011
Mise en ligne le: 16 février 2012, consulté le: 25 mars 2019

Haut de page

Auteur

Lúcia Vidal Soares

Universidade de Aveiro (Portugal)

Haut de page