Le français à luniversité

L’altérité dans les théories de l’énonciation

Selim Yilmaz

Référence de l'oeuvre:

Dufaye, Lionel et Lucie Gournay, (2010), L’altérité dans les théories de l’énonciation, Ophrys, Paris, 193 pages.

Texte intégral

Image1

1Généralement considérée comme un concept philosophique, l’altérité signifie globalement « le caractère de ce qui est autre ». Mais comment apparaît ce concept dans le langage et quels sont ses aspects dans les langues ? À titre indicatif, l’altérité évoque dans la langue des faits relationnels entre deux aspects discursifs et énonciatifs. Le présent ouvrage traite cette notion d’altérité dans le cadre des théories de l’énonciation en linguistique contemporaine. Les auteurs tentent d’analyser la relation entre la morphosyntaxe et l’énonciation afin de mettre en lumière cette notion avec une approche linguistique plus large, qui est la pragmatique. Les différentes valeurs de l’altérité sont évoquées dans des langues dont la morphologie et la syntaxe fonctionnent différemment comme le français, l’anglais, le japonais et le russe. De ce fait, les auteurs se questionnent sur les fonctions de l’altérité sous divers aspects relevant de différentes situations d’énonciation comme, principalement, la question de l’identité lorsque, notamment, « je » devient « autre ». Les autres types d’apparition de l’altérité dans le langage et ses aspects dans les langues concernées sont également pris en main minutieusement dans les exemples d’énoncés relevés de différentes situations d’énonciation. Les deux points suivants marquent l’intérêt et l’originalité de l’ouvrage : 1. Les contributions soulèvent particulièrement la problématique structurale et fonctionnelle de l’altérité dans diverses structures morphosyntaxiques et discursives. 2. Les relations linguistiques telles que la forme et le sens, la valeur et la fonction, la subjectivité et la coénonciation dans le langage sont étudiées au niveau de l’analyse d’énoncés, du discours et de corpus au sens large du terme. Dans cette perspective, l’ouvrage en question concerne les domaines de la linguistique tels que la morphosyntaxe, la sémantique, l’acquisition du langage, l’énonciation et la pragmatique.

Haut de page

Pour citer

Selim Yilmaz, L’altérité dans les théories de l’énonciation
Le français à l'université , 16-03 | 2011
Mise en ligne le: 07 octobre 2011, consulté le: 16 janvier 2019

Haut de page

Auteur

Selim Yilmaz

Université de Marmara (Turquie)

Haut de page