Le français à luniversité

La francophonie en Acadie. Dynamiques sociales et langagières

Augustin Emmanuel Ebongue

Référence de l'oeuvre:

Arrighi, Laurence et Mathieu Leblanc (dir.), (2014), La francophonie en Acadie. Dynamiques sociales et langagières, coll. « Agora », Prise de parole, Sudbury (Ontario), 366 pages.

Texte intégral

1L’ouvrage intitulé La francophonie en Acadie. Dynamiques sociales et langagières traite, comme le titre l’indique, les dynamiques linguistiques, sociolinguistiques et sociales, en francophonie nord-américaine, plus précisément en Acadie, au Canada. Il s’agit concrètement de la description du français et de l’examen de sa situation juridique, politique, sociale et surtout sociolinguistique dans un contexte à dominance anglophone, le Canada. Pour avoir consacré toute sa carrière de chercheure aux études du français en Acadie, et par ses nombreuses publications ayant (dé)montré que le français parlé en Acadie est une variété de français à part entière, et qu’il fallait parler de « français acadien », l’« acadien », etc., Louise Péronnet a reçu de ses collègues, certains d’entre eux ayant été ses anciens étudiants, qu’elle aura formés aux problématiques du français en francophonie canadienne, un hommage mérité qui s’est d’ailleurs concrétisé par la tenue à Moncton du colloque qui aura donné naissance à la présente collection. Ce colloque international avait pu réunir les chercheurs canadiens acadiens, québécois, français, etc. Des regards croisés et surtout diversifiés ont ainsi été posés sur la situation non seulement de la langue française dans cette province francophone canadienne, mais aussi des Acadiens, et sur la gestion des questions sociales, politiques, culturelles, etc. que pose cette francophonie nord-américaine. L’un des principaux intérêts de la publication est qu’elle apporte des éclairages sur les dynamiques sociales, linguistiques, sociolinguistiques, culturelles voire politiques qui s’opèrent autour/sur la langue française en Acadie. Des regards d’experts questionnent ainsi la francophonie canadienne dans un contexte de minorité linguistique. Un autre principal enjeu est que l’étude permet de voir les problèmes auxquels font face les minorités, et les possibles solutions pouvant être apportées, le Canada étant présenté comme l’une des démocraties les plus libérales, les limites des différentes interventions de l’État qui voudrait jouer le rôle de régulateur, etc. L’ouvrage sensibilise aussi aux problématiques généralement spécifiques aux bilinguismes officiels qui présentent, dans la plupart des cas, des minorités et des majorités linguistiques généralement en conflit sur les plans linguistique, culturel, voire politique (le cas du Cameroun, le Canada par exemple). Les débats soulevés par le collectif s’achèvent par une impressionnante bibliographie de la Professeure Louise Péronnet révélant différentes approches du français acadien. L’ouvrage dirigé par Laurence Arrighi et Mathieu Leblanc garde un mérite surplombant dans la mesure où il offre aux lecteurs et chercheurs l’état de la langue française en francophonie canadienne.

Haut de page

Pour citer

Augustin Emmanuel Ebongue, La francophonie en Acadie. Dynamiques sociales et langagières
Le français à l'université , 21-01 | 2016
Mise en ligne le: 10 février 2016, consulté le: 16 janvier 2019

Haut de page

Auteur

Augustin Emmanuel Ebongue

Université de Buéa (Cameroun)

Du même auteur

Haut de page