Le français à luniversité

La langue française : une arme d’équilibre de la mondialisation

Ndèye Maty Paye

Référence de l'oeuvre:

Montenay, Yves et Damien Soupart, (2015), La langue française : une arme d’équilibre de la mondialisation, Les Belles Lettres, Paris, 349 pages.

Texte intégral

1Cet ouvrage a l’avantage de présenter l’étendue de l’aire francophone dans ses dimensions culturelle, linguistique, politique et institutionnelle. Il revisite, en passant par les cinq continents, la place et le rôle du français dans le monde tout en précisant la position francophone dans la mondialisation. En ce sens est brandie l’hétérogénéité culturelle pour condamner simultanément l’uniformité des visions imposée par l’anglomanie. La Francophonie rime avec une revalorisation des langues locales qui ne sont pas délaissées, mais intégrées dans le dialogue interculturel et le combat humaniste. Au-delà des efforts louables de l’OIF pour promouvoir la langue française dans les manifestations culturelles, la recherche scientifique, les transferts de compétences, la publication d’ouvrages, les formations universitaires et les échanges de mobilités, la volonté de cette institution devra sortir du prisme virtuel et hémiplégique afin de faire face à de nouveaux enjeux et de mobiliser une nouvelle organisation répondant au mieux aux exigences de la mondialisation.

2Les deux auteurs proposent une réflexion sur la perspective économique en organisant l’appareil administratif de la francophonie en adoptant une stratégie lucide, opérationnelle, visible et claire. Si le constat réaliste fait de l’Afrique l’avenir de la francophonie selon l’optique démographique — et par ricochet, de la langue française une langue africaine dans toute sa créativité et son originalité —, alors les synergies devront converger pour un appui économique du Sud. L’OIF cessera ainsi de se cantonner dans sa position réconfortante de structure non identifiée pour s’affirmer comme un véritable organe d’actions fortes, fixes et organisées des économies du Sud. Enfin, une mise en exergue de l’attitude innovante de la lutte francophone est rappelée pour exhorter et sensibiliser tous ceux qui dénigrent la francophonie en la cataloguant de combat ringard, démodé et dépassé à l’instar de nombreux Français. Ce livre est donc destiné à encourager les Français à s’impliquer d’avance dans leur propre combat, qui n’est plus seulement celui des milliers d’étrangers hors de l’Hexagone.

3À la suite de La langue française face à la mondialisation (2005), ce retour en force d’Yves Montenay sur la même problématique est pour alerter de l’hégémonie de l’anglais qui asphyxie progressivement le monde francophone. Il est aussi pour rassurer que l’espoir est africain, donc à reconnaître avant toute invasion étrangère grâce à une stratégie repérée. Cet ouvrage est une contribution identitaire des deux auteurs qui se réclament de cette vaste entreprise, mais aussi un élan de solidarité avec l’ensemble des acteurs de la promotion et de la diffusion de la langue française dans le monde.

Haut de page

Pour citer

Ndèye Maty Paye, La langue française : une arme d’équilibre de la mondialisation
Le français à l'université , 20-04 | 2015
Mise en ligne le: 14 décembre 2015, consulté le: 16 juin 2019

Haut de page

Auteur

Ndèye Maty Paye

Université de Gambie (Gambie)

Du même auteur

Haut de page