Le français à luniversité

Le patois et la vie traditionnelle aux Contamines-Montjoie. Tome I : La nature, les activités agro-pastorales et forestières

Bernard Cerquiglini

Référence de l'oeuvre:

Bessat, Hubert, (2010), Le patois et la vie traditionnelle aux Contamines-Montjoie. Volume 1 : La nature, les activités agro-pastorales et forestières, ELLUG, Grenoble, 321 pages.

Texte intégral

1Rendons grâce aux monographies, souvent laissées dans l’ombre des vastes synthèses et des ambitieuses théories : ce qu’elles perdent en extension est racheté par la richesse de la compréhension. Le savoir, la finesse, la pluridisciplinarité s’y donnent cours. Les meilleurs linguistes, d’ailleurs, s’y sont essayés : on sait l’extraordinaire étude phonologique qu’André Martinet donna du parler francoprovençal de son village natal, Hauteville. C’est un autre fils de la Savoie, Hubert Bassat, qui étudie aujourd’hui en profondeur le « patois » (francoprovençal alpin) de son village, ou plutôt la vie des hommes et femmes qui en sont l’âme. Car la solide analyse phonétique et morphologique se double d’une étude lexicale en situation, dans le cadre de la vie quotidienne : le temps qu’il fait, les bienfaits et dangers de la montagne, les travaux et les jours, le retour des saisons. En sympathie profonde avec son peuple, son labeur et ses monts, le dialectologue note les gestes comme les mots, le linguiste se fait ethnologue, le savant rend un hommage émouvant à ces montagnards dont il est issu.

Haut de page

Pour citer

Bernard Cerquiglini, Le patois et la vie traditionnelle aux Contamines-Montjoie. Tome I : La nature, les activités agro-pastorales et forestières
Le français à l'université , 20-04 | 2015
Mise en ligne le: 26 novembre 2015, consulté le: 19 mars 2019

Haut de page