Le français à luniversité

Langues, cultures et pratiques en contexte : interrogations didactiques

Elena Petrea

Référence de l'oeuvre:

Aguilar, Jose, Cedric Brudermann, Malory Leclère (dir.), (2014), Langues, cultures et pratiques en contexte : interrogations didactiques, coll. « Actes académiques », Riveneuve, Paris, 377 pages.

Texte intégral

1L’ouvrage se propose de « rendre compte et d’interroger, de façon transversale, différentes approches de la dimension contextuelle des pratiques dans les recherches en didactique des langues » (p. 12). Il réunit des travaux menés dans sept régions du monde à propos de langues variées, de contextes d’enseignement-apprentissage spécifiques, de publics d’apprenants divers et d’enseignants de langue, mais aussi de matières disciplinaires.

2Les cinq parties qui constituent l’ouvrage éclairent de manière différente et complémentaire l’articulation entre les pratiques contextualisées et la construction des savoirs en didactique des langues. Dans la première partie, intitulée Des représentations aux pratiques, Brahim Azaoui fait une étude multimodale des variations intrapersonnelles, plus précisément de la gestuelle produite par une enseignante de collège lorsqu’elle félicite les apprenants de deux classes différentes. C’est toujours l’agir professoral, au niveau universitaire cette fois-ci, qui est au centre de l’article de Sophie Dufour et Chantal Parpette, lesquelles s’interrogent sur l’intérêt didactique de l’usage des environnements numériques en cours magistral et sur le degré de maîtrise de ces outils par les enseignants. Márcia Romero et Claudia Lemos Vovio mettent en relation la pratique de l’enseignant et les échanges en classe visant le traitement du sens des unités lexicales. En s’appuyant sur la théorie des opérations énonciatives, les auteures soulignent ainsi l’importance d’un nécessaire changement de la façon dont s’élabore le processus de construction du sens, ce dernier conditionnant étroitement les stratégies pédagogiques relatives à la maîtrise de la langue.

3Dans la deuxième partie de l’ouvrage, intitulée De politiques en pratiques, Amandine Dénimal explore les représentations de l’imaginaire national dans les manuels scolaires de français au Liban, alors que Sílvia Melo-Pfeifer et Alexandra Schmidt interrogent le rapport des communautés, des enseignants et des apprenants aux langues cultures d’origine, en s’appuyant sur les résultats d’une recherche empirique menée dans le but de mieux cerner les représentations sociales par rapport à l’enseignement du portugais en Allemagne.

4La troisième partie Des contextes sociolinguistiques aux pratiques débute par la contribution de Cécile Leguy, qui aborde le rapport entre langue et culture sous l’angle de l’anthropologie linguistique avec des pistes pour la réflexion didactique. Afaf Boudebia-Baala décrit le contexte sociolinguistique soufi et son influence sur l’enseignement-apprentissage du français dans la région. Emmanuelle Carette et Francis Carton mettent à profit l’apport de textes dus à des chercheurs en FLE de Tunisie, du Vietnam et du Mexique, afin de mettre en évidence des régularités reflétant des noyaux de représentations, attitudes et valeurs en vigueur dans le système éducatif des pays concernés.  

5En début de la quatrième partie Éclairages pour la didactique des langues Valérie Spaëth souligne le rôle de l’interrogation historique en didactique du français langue étrangère et seconde pour la production de nouvelles connaissances susceptibles d’enrichir cette discipline, de la complexifier et de l’inscrire plus clairement dans l’histoire sociale. Catherine Carlo identifie des champs potentiellement partagés par les recherches en acquisition des langues et les recherches en didactique des langues en contexte francophone. Heather Hilton rend compte d’un projet européen pilote et met en évidence des interactions complexes entre les variables individuelles et les performances dans les premiers apprentissages en classe de polonais chez des francophones.

6Grâce aux travaux de Jean-Louis Chiss, Jean-Claude Beacco, Emmanuel Fraisse, Francine Cicurel et Jean-Paul Narcy-Combes, les Conclusions et perspectives présentent les principales thématiques de recherche de l’équipe du laboratoire DILTEC à l’initiative de la publication de cet ouvrage. Des concepts tels la « contextualisation », l’« historicité », la « complexité », la « diversité », la « mondialisation », mais également des outils concernant l’« action enseignante » comme les « entretiens d’autoconfrontations », permettent aux contributeurs d’ouvrir la discussion sur des perspectives de recherche en didactique des langues et de susciter le débat. La Postface de Daniel Coste revient sur les contributions recueillies dans l’ouvrage et souligne leurs enjeux, qui « semblent vaciller entre atteinte et rupture d’équilibre » (p. 367).

7L’ouvrage reflète les préoccupations diverses dans la recherche en didactique des langues et propose des pistes à explorer.

Haut de page

Pour citer

Elena Petrea, Langues, cultures et pratiques en contexte : interrogations didactiques
Le français à l'université , 20-02 | 2015
Mise en ligne le: 10 novembre 2016, consulté le: 25 mai 2019

Haut de page

Auteur

Elena Petrea

Université des Sciences Agricoles et de Médecine Vétérinaire « Ion Ionescu de la Brad » de Iasi (Roumanie)

Haut de page