Le français à luniversité

La littérature de langue française au Burundi

Daman Cissokho

Référence de l'oeuvre:

Ngorwanubusa, Juvénal, (2013), Préface de Marc Quaghebeur, La littérature de langue française au Burundi, Archives & Musée de la Littérature / M.E.O., Bruxelles, 323 pages.

Texte intégral

1Juvénal Ngorwanubusa vient de publier une œuvre nourrie de repères historiques. Du premier au dernier chapitre, les dates ponctuent l’œuvre. Chaque date se fixe au moyen d’une langue, celle de la langue française. Pour dire que le français est un outil qui a permis à la communauté francophone de fixer, dans le temps et dans l’espace, sa culture, en vue de participer à la rencontre des autres cultures pour constituer ensemble la communauté universelle. Sans se limiter au particularisme, l’auteur a montré comment son peuple est demeuré sous la fascination de cette langue qui lui a permis de transmettre sa pensée et sa culture.

2En effet, le français est arrivé dans « l’écologie linguistique » du paysage burundais par l’entremise de la colonisation, d’abord celle des Allemands, puis celle des Belges. D’autant plus qu’il a été l’outil de travail de l’administration et de l’enseignement. Progressivement, il s’est imposé comme langue officielle, malgré quelques réticences. Il contribuera plus tard à l’éclosion « de la littérature de langue française ». Celle-ci fut d’abord forgée par des missionnaires qui ont essayé de peindre les croyances et les pratiques religieuses. Ils ont eu également à recueillir et à traduire des récits oraux : contes, fables, mythes, etc. Les écrivains burundais suivront les pas des missionnaires pour enrichir davantage cette littérature par la production des genres littéraires, notamment la poésie, le théâtre, le roman. Ces différents genres développeront plusieurs thèmes : l’enfance, la jeunesse, l’idéologie, la religion, l’amour, la femme, pour ne citer que ceux-là. De nouveaux thèmes viendront se greffer, tels que la modernité, l’éthique et la gouvernance.

3Ainsi, cet ouvrage apparaît comme une étoffe constituée de trois fils. Chaque fil est une histoire : l’histoire du Burundi de la colonisation à l’indépendance, l’histoire de la langue française au Burundi et l’histoire de la culture burundaise au travers de sa littérature d’expression française.

Haut de page

Pour citer

Daman Cissokho, La littérature de langue française au Burundi
Le français à l'université , 19-01 | 2014
Mise en ligne le: 27 février 2014, consulté le: 25 mars 2019

Haut de page

Auteur

Daman Cissokho

Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal)

Du même auteur

Haut de page