Le français à luniversité

La linguistique de Bernard Pottier. Bilan, critiques, perspectives

Antonia-Ferihan Ciolac

Référence de l'oeuvre:

Ouattara, Aboubaka (dir.), (2011), La linguistique de Bernard Pottier. Bilan, critiques, perspectives, coll. « Rivages linguistiques », Presses universitaires de Rennes, Rennes, 345 pages.

Texte intégral

Image1

1L’ouvrage traite, comme son titre l’indique, des divers aspects de la théorie développée par Bernard Pottier en linguistique cognitive. Le livre rassemble des communications dédiées au célèbre linguiste (et romaniste) français lors du colloque organisé par Aboubakar Ouattara, ancien élève de Bernard Pottier. Les interventions sont signées par un groupe de professeurs-chercheurs en linguistique réunis à cette occasion, dont certains sont des collaborateurs de Bernard Pottier (Ángel López García, Robert Martin, Huguette Pottier-Navarro, André Rousseau, Hang-Deok Cho, Maria Helena Araújo Carreira, Bernard Darbord, Patrick Charaudeau, Aboubakar Ouattara, Jean-Pierre Desclés et Zlatka Guentchéva, Maurice Toussaint, Jean-Marie Zemb, François Rastier, Marie-Luce Honeste).

2Les intervenants au colloque traitent tour à tour des différentes questions liées à la linguistique cognitive qui sont envisagées et théorisées par Bernard Pottier : l’origine de la théorie en linguistique cognitive de Bernard Pottier, l’histoire, la place, le rôle, l’applicabilité et la viabilité des notions de linguistique cognitive proposées par Pottier ; il s’agit des notions telles que les représentations mentales, la perception, le schème conceptuel, la catégorisation, les modalités, les cas conceptuels, le trimorphe, l’énoncé en linguistique pottiérienne, le modèle sinusoïdal, la topologie relativement au trimorphe, le noème sémantique, l’orthonymie, la polysémie et la néosémie, des notions qui sont particularisées et interprétées par Bernard Pottier et qui concernent la psychologie, la neurobiologie, la sémantique, la syntaxe, la grammaire et l’histoire de la langue.

3Tout en reconnaissant l’apport indubitable du linguiste français au champ de la discipline étudiée, les auteurs des communications proposent aussi quelques points d’interrogation et d’ajustement à sa théorie : soit en restreignant l’aire d’applicabilité de certaines notions (par exemple, celle du modèle sinusoïdal ou celle du traitement de la polysémie), soit, bien au contraire, en appliquant les notions de sémantique et de syntaxe de Pottier à l’étude des textes écrits et à l’histoire de la langue espagnole selon le modèle offert par les travaux et les recherches de l’hispaniste (et de l’académicien) américaniste Bernard Pottier lui-même.

Haut de page

Pour citer

Antonia-Ferihan Ciolac, La linguistique de Bernard Pottier. Bilan, critiques, perspectives
Le français à l'université , 18-03 | 2013
Mise en ligne le: 02 octobre 2013, consulté le: 19 juin 2019

Haut de page

Auteur

Antonia-Ferihan Ciolac

Institut de Linguistique « Iorgu Iordan — Al. Rosetti » de l’Académie Roumaine (Roumanie)

Du même auteur

Haut de page