Le français à luniversité

La recherche linguistique et littéraire dans la région des Grands Lacs. Problèmes et perspectives

Samuel Matabishi Namashunju

Référence de l'oeuvre:

Peters, Manfred, Marc Van Campenhoudt et Mame Thierno Cisse (coord.), (2012), « La recherche linguistique et littéraire dans la région des Grands Lacs. Problèmes et perspectives », Synergies Afrique des Grands Lacs, numéro 1, Revue du Gerflint, Sylvains les Moulins (France), 150 pages.

Texte intégral

Image1

1Voici le premier numéro de Synergies Afrique des Grands Lacs 2012 sur la recherche linguistique et littéraire dans la région des Grands Lacs. La conjonction de coordination « et » qui unit ces deux épithètes attachées au nom « recherche » signifie que les deux disciplines (linguistique et littérature) sont étroitement liées. La langue est leur dénominateur commun. Leur définition (la linguistique : science qui a pour objet l’étude des langues et du langage humain articulé et la littérature : l’usage esthétique du langage humain articulé) justifie cette complémentarité. Néanmoins, aucune de ces deux disciplines ne pourra se substituer à l’autre. Elles sont appelées à dialoguer. Toute recherche s’y rapportant devra s’inscrire dans une perspective d’interdisciplinarité.

2Les chercheurs ayant contribué à ce numéro essaient de le démontrer. Manfred Peters et compagnie soulignent que les difficultés diplomatiques et les idées préconçues contribuent à l’enclavement des chercheurs de la région. Trois grands moments : « la recherche linguistique », « la recherche littéraire » et « la présentation de projets de thèse et de mémoire de maîtrise » ponctuent les interventions. Kabemba Maneno s’intéresse au rapport entre la guerre et la langue. Il analyse les néologismes de guerre dans la ville de Bukavu (1996-2008). Identitaires, ces néologismes décrivent la période des conflits et reflètent les atrocités que la population a subies. Kisena Nkuzi ébauche la situation de la recherche linguistique au Sud-Kivu. Le manque de ressources actualisées et confiantes y est un frein à l’avancement de la recherche. Mazunya présente l’expertise du centre pour l’enseignement des langues au Burundi (CELAB). Il invite ses collègues chercheurs de la région à réfléchir sur l’offre de son centre. Nikuze traite de la problématique des métiers langagiers au Rwanda. Il privilégie les approches multidisciplinaires et éconolinguistiques pour favoriser la croissance des métiers langagiers. Nkejabahizi planche sur la recherche linguistique et littéraire au Rwanda. La recherche en littérature et en linguistique y sombre dans une léthargie inquiétante. Ntakirutimana présente le projet Base de données lexicographiques panfrancophone du réseau Étude du français en francophonie. Makomo Makita ouvre le volet littéraire par « Sony Labou Tansi : la puissance du verbe par-delà les frontières et les temps ». Pour lui, l’écriture sonyenne est plus communicative qu’informative, au sens où l’auteur se met à la place du lecteur. Muhasanya Bil’umbele recourt à la stylistique pour décoder et interpréter l’écriture des réalités africaines dans l’œuvre romanesque de Yodi Karone. L’avantage de la littérature est de s’impliquer durablement dans la mouvance des idées-forces qui influencent l’histoire. Grâce à la stylistique, Ombeni Kikuma identifie les hardiesses langagières dans Quand on refuse on dit non d’Ahmadou Kourouma. Les hardiesses langagières de Kourouma sont traduites par le recours au malinké et par la rupture entre la forme et le fond. Dix présentations de projets de thèse et de mémoire de maîtrise clôturent ce numéro. Elles témoignent de l’engouement de la recherche dans la région des Grands Lacs. Cette revue est une chance pour la recherche dans cette région.

3Édition en ligne : http://ressources-cla.univ-fcomte.fr/gerflint/Afrique_Grands%20Lacs1/AfGrandsLacs1.htm

Haut de page

Pour citer

Samuel Matabishi Namashunju, La recherche linguistique et littéraire dans la région des Grands Lacs. Problèmes et perspectives
Le français à l'université , 17-04 | 2012
Mise en ligne le: 13 février 2013, consulté le: 18 janvier 2019

Haut de page

Auteur

Samuel Matabishi Namashunju

Université de Rouen (France)

Haut de page