Le français à luniversité

Histoire internationale de l’enseignement du français langue étrangère ou seconde : problèmes, bilans et perspectives

Krastanka Bozhinova

Référence de l'oeuvre:

Kok Escalle, Marie-Christine, Nadia Minerva et Marcus Reinfried (coord.), (juillet 2012), « Histoire internationale de l’enseignement du français langue étrangère ou seconde : problèmes, bilans et perspectives » Recherches et applications/ Le français dans le monde, no 52, Clé International, Paris, 176 pages.

Texte intégral

Image1

1Consacré au 25e anniversaire de la Société Internationale pour l’Histoire du Français Langue Étrangère et Seconde (SIHFLES), ce numéro de Recherches et applications se propose de donner une plus grande visibilité à la recherche en histoire de la didactique du français langue étrangère et seconde (FLES) en tant que nouvelle discipline scientifique.

2Dans la première partie, deux articles abordent des problématiques liées aux domaines de référence et aux contextes qui entrent dans le champ d’exploration de l’historiographe de l’enseignement du FLES. N. Minerva et M. Reinfried analysent les facteurs qui interagissent dans l’histoire du FLE dans une perspective systémique. Pour W. Frijhoff, J. Suso López et P. Swiggers, ce champ englobe plusieurs disciplines de référence et des facteurs, tels que l’évolution des politiques culturelles et linguistiques, l’histoire de la pensée linguistique et des langues, les diverses modélisations des conceptions didactiques.

3Les trois contributions suivantes abordent des questions plus spécifiques. M.-C. Kok Escalle et K. Summerer-Sanchez s’intéressent aux rapports complexes entre la diffusion de la langue et de la religion à l’étranger, en centrant leur étude sur les questions d’identité et de pouvoirs. De nouvelles archives permettent de réévaluer l’apport des missionnaires et ouvrent la voie à des débats ultérieurs. La contribution de M. Berré et H. Besse donne un aperçu des méthodologies mises en place à partir de la Renaissance jusqu’à la fin du XXe siècle, en insistant sur l’importance d’une approche centrée sur les techniques d’enseignement. G. Vigner, de son côté, appelle à introduire l’histoire de l’enseignement du FLES dans la formation des enseignants afin de mieux situer les pratiques actuelles.    

4La deuxième partie s’ouvre par l’article de C. Pellandra et J. Suso López, qui examinent la transformation du FLE en discipline scolaire à travers l’évolution de ses trois composantes : enseignants, apprenants et institutions. La dimension culturelle de l’enseignement du FLE est discutée dans l’article de E. Argaud et M.-C. Kok Escalle, qui rappellent la double importance de cette problématique en tant qu’objet de recherche historique et interrogation centrale des didacticiens du FLE. L’étude de J. García-Bascuñana et A.C. Santos sur la place du texte littéraire dans l’enseignement de la langue s’inscrit dans une perspective analogue et appelle à s’interroger sur la valeur actuelle de cette composante.

5Plus loin, la contribution de B. Lépinette et N. Minerva porte sur les principes théoriques et méthodologiques qui conditionnent la production des dictionnaires et des grammaires. Pour les premiers, les moments historiques évoqués concernent les pratiques plurilingues, le bilinguisme et la lexicographie scolaire. L’empreinte des théories linguistiques et des tendances psychopédagogiques est mesurée dans les grammaires de FLE. Enfin, E. Galazzi et M. Reinfried s’arrêtent sur les fonctions des supports visuels et auditifs en rapport avec différentes méthodes au cours de l’histoire du FLE et sous l’influence de la phonétique et des technologies.

6Ce numéro de Recherches et applications représente une expérience intéressante d’échanges entre historiens et didacticiens du FLES qui ouvre de nouvelles perspectives devant les deux champs de recherche.

Haut de page

Pour citer

Krastanka Bozhinova, Histoire internationale de l’enseignement du français langue étrangère ou seconde : problèmes, bilans et perspectives
Le français à l'université , 17-04 | 2012
Mise en ligne le: 13 février 2013, consulté le: 21 octobre 2017

Haut de page

Auteur

Krastanka Bozhinova

American University in Bulgaria (Bulgarie)

Du même auteur

Haut de page